Sur 10 femmes élues, 9 n’ont jamais siégé à l’Assemblée nationale

14 femmes – élues et députées correctives – feront partie des 72 membres de l’Assemblée nationale. Parmi elles, des élues aux suffrages de jeudi dernier, dont de nouveaux visages que l’électorat a découverts durant la courte campagne électorale et avec qui il faudra compter pendant les cinq prochaines années.

Certaines sont néophytes en politique, d’autres sont rodées, mais toutes élues le 7 novembre. Elles feront leurs premiers pas à l’Assemblée nationale en tant que députées de la majorité ou de l’opposition. Sur les 10 femmes élues, 8 sont les nouveaux visages féminins de la politique mauricienne. Les deux autres – Leela Devi Dookun-Luchoomun, une  habituée du Parlement, et Dorine Chukowry, ancien Lord-maire de Port-Louis et première femme à occuper ce siège – n’en sont pas à leurs débuts en politique.

Et bientôt, lorsque leur 8 alliées et opposantes entreront dans l’hémicycle, les regards des Mauriciens seront braqués sur celles-ci. Elles seront jugées, critiquées ou appréciées, selon leur performance.
Sandra Mayotte: “Ma circonscription n’a pas fait le mauvais choix”
Députée élue de la majorité, de la circonscription Savanne/Rivière-Noire, Sandra Mayotte, 50 ans, dont la notoriété a pris naissance sur les ondes de la radio nationale avant de s’inviter dans les foyers à travers le petit écran et médiatisée pour sa carrière d’artiste, sera à nouveau sous les projecteurs. Avant de prendre place dans le cortège du défilé qui allait sillonner sa circonscription hier après-midi, Sandra Mayotte nous confiait sa fierté, évoquant son élection en talonnant, dit-elle, “un géant comme Alan Ganoo.” Désormais, elle vise un objectif: “Je veux montrer à ma circonscription qu’elle a maintenant des représentants au gouvernement, qu’elle n’a pas fait le mauvais choix et que je serai sa voix.”

De son côté, Joanna Bérenger sera dans les rangs de l’opposition. Élue avec un score de 15,060 voix au No 16 (Vacoas/Floréal), à 30 ans, Joanna Bérenger du MMM retiendra, sans aucun doute, l’attention lorsqu’elle prendra la parole pour la première fois au Parlement. Son affiliation avec le leader de son parti en est tout simplement la raison. Comment appréhende-t-elle son entrée à l’Assemblée nationale? “J’ai hâte d’œuvrer au Parlement pour faire avancer la cause féminine parce qu’au MMM, nous croyons que le progrès pour les femmes signifie le progrès pour la société en général. Bizin ena plis fam dan parlman pou sanz regar etabli par bann zom depi plizier lane”, répond-elle. Et de souligner:” Si la quantité de femmes au Parlement est importante, il ne faut pas pour autant minimiser la qualité. Je ferai de mon mieux pour faire honneur à la gent féminine et faire progresser la situation.”

Au Parlement, ce n’est pas elle, dit Subhasnee Luchmun Roy, qui “pou fer poster.” Cette ancienne animatrice de la radio, trentenaire et élue au No.4, avance avec force que si elle a fait le choix de se jeter dans l’arène politique pour ne pas faire de la figuration, ce n’est pas au Parlement que ce sera la cas. Pour cela, elle s’est déjà conditionnée. Les piques, elle se dit consciente qu’elle n’en sera pas épargnée. Mais dit-elle, “ce ne sont pas les piques durant la campagne électorale qui m’ont empêchée de faire mon travail. Je me suis battue pour entrer au Parlement comme députée, à la fin du jour je serai au service de ma circonscription et du pays!”

À 33 ans, Teena Jutton, plébiscitée dans la circonscription de Vieux Grand-Port/ Rose-Belle, est d’avis qu’elle aura non seulement à s’acquitter de ses prérogatives de députée au Parlement, mais aura aussi le devoir “d’apporter un changement” pour défendre la place de la femme en politique. La chargée de cours dans le tertiaire est catégorique: “Je ne vais pas au Parlement pour véhiculer un stéréotype mais pour faire la différence.” Et c’est dans cet état d’esprit, dit-elle, qu’elle se prépare mentalement pour affronter les prochains défis de sa nouvelle vie en politique.

Les candidates élues pour la première fois

• C 1 Dorine Chukowry (AM) 9,213 voix
• C4 Subhasnee Luchmun Roy (AM) 15,641 voix
• C4 Joanne Tour (AM) 13,773 voix
• C7 Kalpana Devi Koonjoo-Shah (AM) 17,684 voix
• C 11 Teenah Jutton (AM) 16,492 voix
• C11 Naveena Ramyead (AM) 15,981 voix
• C14 Sandra Mayotte (AM) 18,204 voix
• C16 Joanna Bérenger (MMM) 15,060 voix
• C20 Karen Foo Kune (MMM) 11,157 voix