C’est d’une tribu vivant sur la Seine que la ville-métropole française, Paris, a reçu son nom. Et cela dès l’année 300 av. J.C. L’étymologie celte du nom « Par » et « isis » semble indiquer que cette déesse égyptienne fut vénérée par les Celtes à cette époque aussi lointaine en France. En tout cas, la connection française avec la civilisation égyptienne ne date pas d’hier, ce lien ayant été largement favorisé par le pont établi entre l’Afrique, l’Asie et l’Europe par Rome. Dès l’an 25 av. J.C., Jules César conquiert Paris à la faveur de sa victoire sur les Gaulois. Le culte impérial est à l’honneur. Mais cela n’empêche qu’au 2e siècle ap. J.C. le christianisme fasse son entrée à Paris à l’initiative de son premier évêque, Saint Denis, qui, décapité par les Romains, aurait trouvé moyen de marcher depuis le lieu de son supplice jusqu’au Montmartre (Sacré-Coeur) en tenant sa tête sans vie dans ses mains. Quel spectacle que de voir aujourd’hui, de nuit (privilège qui a été le nôtre grâce à une promenade nocturne en voiture avec le concours bienveillant de notre compatriote et ami, Steve Siméon, un vrai as du volant, son épouse Marika et son fils Samuel) la silhouette du Montmartre s’élevant dans ce ciel parisien dans une débauche de lumière alors que la place autour du parvis est envahi de monde, Parisiens et touristes se donnant rendez-vous auprès des artistes prêts à vous faire un portrait ou des restaurateurs prêts à vous concocter un plat maison.