Un enseignant d’un collège d’État de Floréal a surpris en flagrant délit un groupe d’étudiants en possession de « bongs » contenant du cannabis hier dans les couloirs des toilettes de l’établissement scolaire. Il en a immédiatement informé le recteur du collège. Ce dernier a aussitôt contacté la brigade antidrogue de la division centrale. Lorsque les officiers de l’ADSU ont débarqué, ils ont rencontré le recteur et l’enseignant dans un laboratoire du collège. Au total, sept élèves de cet établissement – trois de 14 ans, deux de 15 ans et un de 17 ans – étaient impliqués.
La brigade antidrogue a alors récupéré les deux « bongs » saisis sur eux avant de les soumettre à un interrogatoire, après quoi l’ASP Jean Pierre les a autorisés à regagner leur domicile. Contacté par Le Mauricien ce matin, le recteur de ce collège de Floréal indique avoir « déjà rencontré des problèmes similaires » avec d’autres élèves de son établissement par le passé. Il explique avoir, il y a deux semaines, convié les éléments de l’ADSU à venir sensibiliser les élèves sur les méfaits de la drogue, mais que « le problème persiste ». Pour l’heure, il ignore quel sort sera réservé aux sept adolescents impliqués. Il explique qu’une fois que le personnel de l’ADSU et la brigade pour la protection des mineurs lui auront soumis leur rapport, il fera appel aux parents des sept mineurs impliqués. Ils décideront alors de la marche à suivre.