Avec la démission confirmée de Dominique Marisson, Loganaden Sunnasy et de Kervin Ramma la Fédération mauricienne de Basket-ball, qui est composée, à dimanche dernier, que de neuf membres,ne se retrouve désormais qu’avec six membres. D’entrée de jeu, c’est une position qui met la FMBB dans une situation inconfortable par rapport au Sports Act. Notamment, le fait qu’avec moins de 7 membres un comité exécutif d’une fédération n’a pas le pouvoir légal de fonctionner. De quoi est fait l’avenir  de la FMBB? Personne ne sait pour l’heure. Sauf que celui qui a pris la présidence, après la démission  attendue de Dominique Marissson, James Li Fye, a décidé de convoquer une réunion de l’exécutif pour le 27 mars.
«La situation dans laquelle se retrouve la fédération de basket-ball est bien triste. J’ai accepté de prendre la présidence de ce petit groupe dans le seul souci de garder un minimum de fonctionnement et aussi pour que des gens avec des mauvaises intentions ne viennent pas pour dépouiller la FMBB. C’est pourquoi j’ai décidé de convoquer une réunion de l’exécutif pour le 27 mars. C’est à ce moment là qu’on saura alors qui sont encore membres de la FMBB et on décidera de la marche à suivre», explique à Week-End James Li Fye.
Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce dernier se retrouve dans une situation à la fois cocasse et difficile comme il l’affirme lui-même. En effet, l’actuel président de la FMBB persiste à croire que c’est un «coup monté» des membres tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du basket mauricien qui a déstabilisé cette fédération. A tel point que l’implosion de la FMBB est mise au grand jour.A la  réunion du 29 mars, on devrait  retrouver autour de la table de discussion, James Li Fye, Philippe Li, Danny Li, Didier Moutou et Gérard Etiennette ,ce qui sera sans aucun doute celle de la dernière chance.
Indéniablement, une nouvelle assemblée générale doit être organisée pour redonner un nouvel exécutif à la FMBB. Mais comment et surtout dans quelles conditions sont en fait les deux questions à se poser. Car de toute évidence, la FMBB se retrouve dans la même situation que la Fédération mauricienne de Natation et d’Haltérophilie. «C’est pour cette raison que la réunion du 29 mars est importante. Si les membres ne viennent pas pour décider de l’avenir de la fédération, je vais devoir agir en conséquence. Je vais voir avec qui de droit la marche à suivre dans une telle situation», soutient notre interlocuteur.
Pour James Li Fye, il y a plusieurs raisons qui pourraient expliquer pourquoi la FMBB se retrouve dans une situation aussi complexe. «J’ai l’intime conviction que tout ce remue-ménage est manigancé pour étouffer des choses graves qui se sont déroulées ces dernières années à la fédération. Rien que  l’affaire de réclamation de Rs 140 000 de Danny Li à la fédération n’est pas claire et qui prête à confusion. Comment se fait-il que Danny Li ait dépensé Rs 140 000 pour la sélection en stage en Afrique du Sud alors que toutes les dépenses avaient été prises en charge par les sponsors et le ministère des Sports. Pourquoi également Danny Li ne répond pas aux convocations de Hedley Han à qui la fédération a confié le soin de mener un audit dans ce dossier», relate le président de la FMBB.
Notre interlocuteur est aussi d’avis que des choses pas très claires se profilent à l’horizon autour du basket mauricien. «Il y a des gens qui agissent comme des mains invisibles pour essayer de prendre le pouvoir par tous les moyens à la fédération. Je ne suis pas contre le fait qu’ils soient à la tête de la fédération. Mais la moindre des choses c’est que ces personnes passent leur CPE avant de prétendre pouvoir gérer la fédération», conclut James Li Fye.