Le football local se trouve dans la tourmente puisque le président de Stanley United, Anzal Hosenbocus, accuse la Mauritius Football Association (MFA) et son président Vinod Persunnoo d’être impliqués dans des matches truqués, particulièrement en deuxième division.
Ce scandale intervient à quelques jours du 63e Congrès de la FIFA prévu les 30 et 31 à Maurice. Cette affaire a pris une dimension supplémentaire lorsqu’une radio privée a diffusé hier après-midi un extrait d’une conversation téléphonique entre Vinod Persunnoo et Anzal Hosenbocus qui remonte à samedi soir.
La dernière journée de la Second Division League, disputée samedi, a rendu son verdict. La Cure Sylvester était déjà championne. L’USBBRH, vainqueur de l’équipe championne 4-2, a eu sa promotion automatique étant le runner-up. Quant à Stanley United (7e) et Bambous Étoile de l’Ouest (8e), ils sont relégués en régional. Pour rappel, le CTNFC U17 n’est concerné ni la promotion automatique ni par la relégation.
« J’ai eu une discussion avec Vinod Persunnoo samedi soir et il m’a tout expliqué comment les choses devraient se passer. La vérité doit triompher. Il y a une vrai mafia qui opère au sein de la MFA. Si on n’aime pas votre équipe et on peut tout faire pour l’évincer. Il y a du favoritisme et aussi beaucoup de magouilles, de protection et la politique de petits copains », affirmait ce matin au Mauricien Anzal Hosenbocus.
Ce dernier indique qu’il portera l’affaire en cour afin que la lumière soit faite « sur toutes ces irrégularités. » « Je ne compte pas en rester là. Je suis en contact avec mon homme de loi, Me Rama Valayden, afin de prendre les actions légales », ajoute-t-il.
De son côté, le président de la MFA ne nie pas l’authenticité de la conversation téléphonique, mais il met cela sur le compte de la plaisanterie. « C’est vrai que j’ai eu un contact avec Anzal Hosenbocus samedi après-midi. Mais je peux vous assurer que tout ce qui a été dit n’était que des plaisanteries », se défend Vinod Persunnoo. Ce dernier fait ressortir qu’il viendra à la charge en temps et lieu afin de rétablir les faits. Vinod Persunnoo indique de son côté qu’il a subi des pressions d’Anzal Hosenbocus pour que Stanley United ne soit pas relégué en régional.
« Je ne vais pas me laisser intimider par ces allégations. Anzal Hosenbocus n’a pas dit qu’il m’a contacté le lendemain (Ndlr : dimanche) pour me dire de maintenir son équipe en D2 alors que les règlements indiquent que les deux dernières équipes de la division sont reléguées automatiquement. J’ai d’autres éléments que je vais retirer au moment opportun. Nous sommes pris actuellement avec la préparation du Congrès, mais une fois cet événement terminé, je vais prendre les mesures qui s’imposent », soutient le président de la MFA.
Les allégations de matches truqués ne viseraient pas que le président de la MFA. Il nous revient qu’un autre membre influent du comité directeur devrait bientôt être dénoncé, avec le corps arbitral qui serait également impliqué pour « favoriser » une équipe au détriment d’une autre.