Le feuilleton relancé du scandale Boskalis avec des pots-de-vin versés à des responsables de la Mauritius Ports Authority (MPA) voit aujourd’hui deux nouvelles inculpations provisoires, soit celles de Gilbert Philippe, ancien Chairman de la MPA et ex-Special Adviser en matière portuaire au Prime Minister’s Office, et de Chietanrao Luximon. De son côté, l’ancien directeur général de la MPA, Prakash Maunthrooa, qui nie être le cerveau de ce racket de bribes, devra prendre connaissance des inculpations revues et corrigées du Central CID lors d’une nouvelle comparution devant le tribunal de Port-Louis en cours de journée.
La séance d’hier dans les locaux du Central CID aux Casernes centrales a été réservée à l’interrogatoire de Gilbert Philippe au sujet d’un versement de 25 000 dollars américains en février 2007 sur son compte bancaire à Singapour et de ses relations avec Siddick Chady et Prakash Maunthrooa, dont les noms reviennent de manière systématique dans les documents remis officiellement à la police par Boskalis International. « Sa cash-là (25 000 dollars US), Siddick Chady ti doi moi sa ! »  a soutenu Gilbert Philippe tout au long de l’interrogatoire, qui a pris fin vers 19 h hier avec des arrêts en cours de journée. Il est revenu sur sa thèse à l’effet que l’ancien ministre Chady s’était retrouvé dans de graves difficultés financières à un certain moment avec ses activités d’importation de films. Siddick Chady devait le solliciter pour une aide financière avec la promesse de le rembourser.
« Quand Siddick Chady allait me rembourser mon argent, il m’a approché et je lui ai demandé de faire transférer l’argent sur mon compte à Singapour. Par la suite, il m’a informé dans un message : “I promised it ! I made it !” », aurait poursuivi Gilbert Philippe aux questions des limiers du Central CID dans la journée d’hier à ce sujet.
L’ancien Special Adviser en matière portuaire du Premier ministre est revenu sur l’octroi du contrat pour des travaux de dragage du Canal Anglais dans le port à Boskalis International en 2006. La soumission de Boskalis International était supérieure à la Lowest Bid par au moins Rs 100 millions. Il affirme avoir attiré l’attention des autorités du pays sur cette maldonne de manière officielle. Un des documents en possession des limiers du Central CID au sujet des tractations pour l’allocation du contrat émanant de Prakash Maunthrooa serait extrêmement compromettant pour un important cadre technique de la MPA. « I’ve talked to S… » aurait rassuré le consultant de Boskalis International au sujet de ce contrat à ses clients.