Si les prix ne sont pas encore accessibles au plus grand nombre, ils devraient baisser de moitié d’ici à la mi-décembre

En cette mi-novembre et alors que l’été est bien entamé, les premiers fruits de saison, notamment les litchis, ont fait leur apparition sur les étals des marchés de l’île. Bien évidemment, en ce tout début de saison, les prix affichés sont quelque peu inaccessibles au plus grand nombre. Pas autant quand même, car de l’avis de maraîchers et de clients qui s’y connaissent, les premiers litchis se vendent actuellement à plus ou moins les mêmes prix que l’an dernier à pareille époque.

Entre Rs 50 et Rs 250 le demi-kilo au marché central à Port-Louis, selon la fraîcheur des fruits offerts, aux alentours de Rs 200 au marché de Rose-Hill, les premiers petits fruits rouges n’ont pas encore tout à fait la faveur des clients. Si ce n’est les touristes de passage toujours avides de produits exotiques. Quand bien même les produits de premier choix — ceux se vendant aux alentours de Rs 200 le demi-kilo — sont déjà suffisamment sucrés pour être appréciés comme il se doit comme dessert après un bon repas.

À Rose-Hill, des marchands de rues clandestins qui vendent des litchis à la sauvette à même le trottoir cassent les prix jusqu’à les proposer en ce début de saison à Rs 150 le demi-kilo. Selon des maraîchers de Port-Louis interrogés, d’ici à la haute saison vers la deuxième semaine de décembre, les prix du petit fruit rouge devraient descendre de moitié. Des fruits de premier choix serait ainsi disponibles autour de Rs 100 le demi-kilo.

D’autant que les autorités agricoles ont déjà prévu une abondante récolte cette saison. Soit, autour d’une production globale de quelque 3 000 tonnes. Ce qui avoisinerait la bonne récolte de l’an dernier. Quant aux autres fruits de saison, les mangues sont aussi disponibles autour de Rs 20/Rs 25 l’unité. De même que le melon d’eau. Plus volumineux et juteux, ceux de variétés hybrides donnent déjà l’eau à la bouche.

Là encore, les prix sont tout à fait acceptables en ce début de saison : Rs 40 à Rs 50 le quartier d’un demi-kilo. Les ananas seront aussi au rendez-vous comme il se doit pour les fêtes de fin d’année. Même si l’on dispose de ce fruit à d’autres périodes de l’année, la saison d’été reste néanmoins la haute saison des récoltes d’ananas. Notamment, ceux de la variété Victoria, entre autres, cultivée dans la région des Mariannes. Une variété qui est aussi très prisée pour l’exportation.

Si, par ailleurs, la chauve-souris endémique frugivore reste une nuisance aux cultures fruitières, force est néanmoins de reconnaître qu’à la faveur des campagnes d’abattage de ces dernières années, leur nombre a diminué. De plus, davantage de propriétaires d’arbres fruitiers sont désormais rompus à l’art de protéger leurs arbres à l’aide de filets de protection.

Cette année encore, en marge de la saison des fruits d’été, le ministère de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire a renouvelé son plan de vente subventionnée de cet équipement. Il ne reste finalement qu’à souhaiter que les premières pluies d’été qui ne sauraient tarder aident à la maturation optimale des fruits qui sont encore dans les arbres. Tout compte fait, il ne devrait y avoir que des longanes en moins cet été. Ce fruit connaît effectivement des difficultés de floraison ces jours-ci en raison d’une température non idéale.