Le suspect Moon Dindyal maintient que les Rs 20,6 millions saisies par le Central CID représentent le Punters’Money
L’enquête du Central CID sur le GamblingGate prend l’allure d’un véritable feuilleton à rebondissements depuis le début de la semaine dernière. Tout est reparti avec une déposition d’un des premiers suspects, inculpés dans le complot pour pervertir le cours de la justice dans l’affaire de l’injonction réclamée par Sport Data Feed Ltd de Jean-Michel Lee Shim contre Paul Foo Kune. Ainsi, la version des faits de deux hommes de loi, Me Yousuf Mohamed, Senior Counsel, et Me Rama Valayden, intéressent les enquêteurs de la police dans la conjoncture.
Au vu de l’interrogatoire d’un des derniers suspects appréhendés, Mahendranath Dindyal, alias Moon, l’interrogatoire de Me Valayden s’avère crucial pour la suite de cette enquête ayant déjà vu l’inculpation de deux secrétaires de juge, d’un avoué et d’un homme de loi, entre autres. Pour sa part, lors de la suite de son interrogatoire, hier, en présence de son homme de loi, Me Raouf Gulbul, le dénommé Moon Dindyal a maintenu que les Rs 20 580 000 saisies lors d’une perquisition vendredi représentent le Punters’Money.
A ce stade de l’enquête, il est plus qu’évident que Rama Valayden devra subir avant la fin de cette semaine une séance de Questioning Under Warning suite aux révélations de sa cliente Ahkee Bhikajee au sujet d’une affaire de menaces en vue de dédouaner Jean-Michel Lee Shim, le directeur de Sport Data Feed Ltd et de SMS Pariaz Ltd, et de Me Noor Hossenee dans le scandale du GamblingGate.
Ahkee Bhikajee, présentée comme le bras droit de Jean-Michel Lee Shim, a soutenu dans sa déposition que peu après sa remise en liberté provisoire dans cette enquête au mois de juillet dernier, Moon Dindyal était venu la voir en vue de l’accompagner chez Me Valayden. « Moon inn dir moi an prezans Me Valayden ki mo bizin ekrir enn let ki dir mo finn torturé ek mo finn viktim de britalite polisier. Inn dir mwa osi ki mo bizin diskilpe Jean-Michel Lee Shim ek avoka Noor Hossenee », a-t-elle fait comprendre dans sa déposition en réclamant une enquête sur cette tentative d’ingérence et de perversion dans le GamblingGate.
Confronté à cette allégation, Moon Dindyal a rejeté catégoriquement toute idée de complot en vue de détourner cette enquête policière au profit de Jean-Michel Lee Shim et de Noor Hossenee. Il reconnaît avoir déjà accompagné Ahkee Bhikajee à l’étude de Me Valayden une seule fois après la remise en liberté provisoire de la première nommée. « Nou ti al ansam kot Missié Valayden pou pey li. Li ti avoka Bhikajee mais li ti peye par SMS Pariaz », devait-il soutenir.
Les explications de l’homme de loi s’annoncent déterminantes pour la suite de cette affaire compte tenu de la gravité des accusations portées par Ahkee Bhikajee à l’encontre de Moon Dindyal.
Par ailleurs, depuis hier, la même Ahkee Bhikajee est accusée de menaces contre un autre directeur de SMS Pariaz Ltd. Une dénommée Nushri Mosaheb, employée dans la section comptabilité de SMS Pariaz Ltd, a porté plainte au poste de police de Pope-Hennessy. Les menaces ont été proférées par SMS à l’encontre de Sabir Gungaparsad, un autre directeur de SMS Pariaz Ltd. « Pa laisse moi gagn Sabir Gungaparsad. Mo pou touye li. Mo pou gardé », serait en substance la teneur du message. Ahkee Bhikajee devra être convoquée au Central CID après les procédures initiales en vue de déterminer le numéro de téléphone et l’identité de l’abonné en question.
Menaces
D’autre part, l’interrogatoire de Moon Dindyal se poursuit aujourd’hui. Il a retracé la chronologie des événements autour de la somme de Rs 20,6 millions actuellement en possession du Central CID après la perquisition de vendredi dernier. Il déclare que le 24 septembre dernier, en présence de Me Yousuf Mohamed et d’un huissier de justice, il s’est rendu au domicile de Jean-Michel Lee Shim en compagnie d’Ahkee Bhikajee pour récupérer une somme de Rs 26 millions se trouvant dans un coffre-fort. Mais Ahkee Bhikajee, soutient-il, n’a pas consenti à être partie prenante de cet exercice. Dans sa déposition, elle affirme qu’elle n’était plus en possession des clés du coffre-fort. Devant l’échec de cette tentative de recouvrer des fonds, Moon Dindyal a allégué qu’Ahkee Bhikajee aurait proféré des menaces à son égard. « Pou saki to inn fer mwa, to pou gagn to sentence », aurait-elle lancé.
Le lendemain, sur la base d’une mise en demeure et en présence d’un avoué, les mêmes personnes se sont de nouveau rendues au domicile de Jean-Michel Lee Shim avec le même objectif. Moon Dindyal a révélé à la police qu’une somme de Rs 17 080 000 a été retrouvée dans une chambre à l’étage du domicile du directeur de SMS Pariaz Ltd, bloqué à Londres suite à une enquête du Serious Fraud Office.
« Pendant une bonne partie de l’exercice, Me Mohamed était en conversation au téléphone avec Jean-Michel Lee Shim. Cette somme a été remise à SMS Pariaz Ltd où il avait déjà une somme de Rs 3,5 millions. Ce qui explique le montant de Rs 20 580 000 saisi par la police. Cette somme constitue la mise des parieurs. Tout est dans la légalité », poursuit Moon Dindyal, qui promet de fournir au Central CID des documents en vue de prouver ses dires.
Moon Dindyal a ajouté que les recherches en vue de recouvrer la somme initiale de Rs 26 millions ont été vaines ce jour-là. « Pa finn trouv okenn tras sa larzan-la. Inn koup kofr-for en de. Ti ena de konpartiman. Pa inn trouv nanyen. Mem pas enn bout papye », a-t-il affirmé à la police.
L’interrogatoire de Moon Dindyal a repris ce matin dans les locaux du Central CID en présence de Me Gulbul.