Gamma Civic Ltd a été libérée de l’engagement pris auprès de la Commission de la Concurrence (Competition Commission of Mauritius) pour que sa filiale Kolos Cement Ltd ait recours à un exercice d’appel d’offres pour s’approvisionner en ciment. C’est ce qu’a décidé la CCM après que Kolos Cement eut conclu un partenariat stratégique avec la compagnie sin- gapourienne WH Investments Pte. Ltd, qui est engagée dans la production et le commerce de ciment.

Dans un communiqué rendu public cette semaine, la CCM rappelle qu’en octobre 2015, Gamma Civic avait, dans le cadre d’une prise de participation totale dans Kolos Ciment, pris l’engagement auprès de la CCM pour régler tout problème de concurrence qui aurait pu décou- ler d’une telle acquisition. Gamma Civic avait indiqué que Kolos Ciment achèterait du ciment par le biais d’un exercice d’appel d’offres. Cet exercice assurerait que Kolos Ciment achèterait du ciment de manière compétitive et qu’il y ait effectivement une compétition sur le marché concernant l’importation de ciment.

L’exercice d’appel d’offres prévoyait un mécanisme spécifique dans le cas où Kolos Cement devait acquérir du ciment de LafargeHolcim Ltd, qui était son principal concurrent en aval. Provision avait été faite pour que le ciment soit acheté dans le cadre d’un exercice concurrentiel.

Cependant, la donne devait changer avec la conclusion d’un partenariat stratégique entre Kolos Ciment et WH Investments Pte Ltd et en mars 2018 Gamma Civic avait soumis une demande au directeur exécutif de la CCM pour qu’elle soit libérée de son engagement de recourir à un système d’appel d’offres.

La Commission de la concurrence a donc évalué la demande de Gamma Civic à la lumière du partenariat stratégique proposé, cela en vue de déterminer s’il y avait eu un changement de circonstances important justifiant la libération de Gamma Civic de son engagement d’avoir recours à un appel d’offres pour l’approvisionnement en ciment. Le directeur exécutif de la CCM a estimé que tel a été le cas et a donc libéré Gamma Civic de son engagement.

« Les marchés sont très dynamiques, tout comme le processus de concurrence. L’évolution de la structure du marché et la dynamique de la concurrence peuvent, dans certaines circons- tances, nécessiter l’intervention de la CCM, alors que de nouvelles modifications de la structure du marché pourraient ne plus exiger la même intervention », déclare le directeur exécutif de la CCM pour expliquer sa décision. Deshmuk Kowlessur ajoute que le partenariat straté- gique entre Kolos Ciment et WH Investment Pte Ltd peut renforcer le processus de la concurrence dans le marché. « Le processus d’appel d’offres est maintenant laissé au marché », fait-il ressortir.