Il faut oublier les dernières courses de 2018 d’Al Mariachi. Le cheval a eu tout le temps nécessaire pour se refaire une santé et il se présentera au départ avec un net avantage au niveau de la ligne. S’il ne fait pas des siennes avant d’intégrer sa stalle et ne se montre pas ardent, on est d’avis que ses poursuivants éprouveront des difficultés pour le reprendre. Sunil Bussunt tient une excellente occasion de se racheter de sa course quelconque sur Dante’s Rock samedi dernier.

Le plus difficile pour lui sera de bien contrôler sa monture pour qu’elle conserve suffisamment de ressources pour entamer la ligne droite finale. Avec 56,5 kg sur le dos, il a tout en sa faveur. Le danger pourrait être la présence de Wavebreaker, qui est sûrement aligné dans l’épreuve pour veiller que le tempo soit élevé dès le départ. On ne le croit toutefois pas capable de maintenir la même cadence sur le parcours du jour, lui qui est surtout un spécialiste de 990m. Au fait, Sunil Bussunt ne doit pas trop s’inquiéter de la présence de Wavebreaker.

Si jamais celui-ci insiste pour mener les opérations, il n’a qu’à le laisser faire et le reprendre quand il n’aura plus de ressources. Jean-Michel Henry compte sur Baritone pour faire la différence au finish. Ce compétiteur a été un des meilleurs la saison passé et sa difficulté maintenant est qu’il doit rendre du poids à tous ses adversaires. Il a été bien entraîné, mais il pourrait manquer un petit quelque chose en ce début de saison vu qu’il n’a pas paru dans une forme qui aurait fait de lui le favori. Mais étant un genuine performer, il devrait tout donner avant de s’avouer vaincu. Gilbert Rousset sera aussi représenté par deux chevaux.

Jameer Allyhosain est associé à Karraar vu qu’il le connaît bien pour l’avoir déjà mené à la victoire. Il devrait être contraint à la position d’attentiste et il se pourrait même qu’il ait à courir avec le nez au vent avec la présence de Wavebreaker, qui pourrait le devancer dans le parcours. Il s’est déjà imposé en suivant de près et rien n’est perdu d’avance. L’autre engagé de l’entraîneur champion est Ten Gun Salute, qui sera piloté par Nishal Teeha. Le fait que la course soit un sprint devrait l’avantager, lui qui a parfois tendance à se montrer ardent. Il a bien travaillé ces dernières semaines et on lui accorde une chance d’animer la ligne droite finale. Derrière ces chevaux, il faut retenir les chances de Seventh Plain, qui a déjà démontré quelque chose. Non pas lors de sa victoire, mais quand il avait terminé à moins d’une demi-longueur d’Almariachi en août dernier. S’il répète cette performance, il aura le droit de revoir ses ambitions à la hausse par rapport à ses deux dernières tentatives.

Dreamforest est aussi au départ. Il retrouve le parcours sur lequel il a inscrit son unique succès au Champ de Mars, mais il retrouve un lot bien plus relevé sur sa route. On ne croit pas se tromper en avançant qu’il devrait se satisfaire d’une place en fin de combinaison.