Son appel rejeté par le Board Of Appeal hier après-midi, Johnny Geroudis aura à purger ses deux semaines de suspension et payer ses Rs 30 000 d’amende, conséquence de la sanction infligée par les Racing Stewards pour sa monte sur Ghost Dog le samedi 25 août dernier.
L’appel avait été repoussé une première fois après le retrait de Me Rama Valayden, avocat du jockey. Hier, c’est Nilkanth Dulloo
qui a défendu les intérêts de Geroudis. Après avoir écouté les arguments de la défense qui contestait, entre autres, la sévérité de la sentence, le comité d’appel présidé par Me Robin Ramburn a maintenu la sanction initiale.
Du coup, le jockey de Rousset sera absent lors des 27e et 28e journées (ce samedi et le 6 octobre). L’épreuve principale de samedi, la MTC Coupe du 175e anniversaire, dernière manche du championnat des stayers, se disputera donc sans le leading jockey Johnny Geroudis (30 gagnants).
Cette course de groupe 3 sur 2100m a attiré huit entrées, dont le tirage au sort des lignes avait été effectué samedi dernier et qui a donné la configuration suivante : From My Heart (1re ligne), Solar Symbol (2), Intercontinental (3), Not Liable (4), La Foce (5), Druid’s Moon (6), Rudi Rocks (7), Acuppa (8), Senor Versace (9) et Legal Maxim (10). Il n’est pas exclu que le Club Jockey Robbie Burke soit appelé à piloter un des coursiers de l’écurie Rousset dans cette course.
Pas trop loin de chez nous, en Afrique du Sud plus précisément, un apprenti mauricien a fait la une hippique en réussissant un rarissime quintuplé lundi à Flamingo Park. Akash Aucharuz, parti en formation à ses frais, s’est imposé avec un favori Coveted Award, un cofavori Vandercamander et trois outsiders Hammersley, Pieces Star et Rover T. Lors de cette même journée, Nooresh Juglall, apprenti champion 2011-12 en Afrique du Sud, s’est signalé avec Countess Kate, offrant ainsi six victoires aux couleurs mauriciennes sur les neuf au programme.
Un peu plus loin, en Nouvelle-Calédonie, les apprentis mauriciens continuent de faire bonne impression. Au point où le jeune Pravesh Horil est au seuil d’un premier sacre. Il est solide leader à une journée de la fin de la saison et mène avec treize gagnants. Son plus proche concurrent se situe au niveau de huit victoires.