Suite au non-renouvellement du contrat de l’écurie Ramdour à l’issue de la dernière saison faute de pouvoir présenter un effectif compétitif, 12 établissements seront en lice pour la saison 2012. L’écurie Gujadhur qui avait terminé deuxième au classement général l’an dernier ne sera toutefois pas représentée à l’occasion de la journée inaugurale vu qu’elle porte le deuil de Veuve Gunness Gujadhur, son ancienne stable manager. Sur papier, Foo Kune et Rousset devraient être les principaux animateurs de ce premier rendez-vous, mais pratiquement toutes les autres formations possèdent quelques éléments qui peuvent jouer les premiers rôles en ce début de saison. Au niveau des jockeys, les Français Cédric Ségeon (Merven) et Gaëtan Faucon (Maingard), les Sud-Africains Mark Neisius (C. Ramdin) et Johnny Geroudis (Rousset), l’Australien Michael Cahill (Foo Kune) et l’Irlandais Robbie Burke (Gujadhur) avaient  déjà chaussé les étriers hier matin pour le compte de leurs établissements respectifs, tandis que Brandon Morgenrood (S. Henry), Matthis Odendaal (Maigrot) et Donavan Mansour (Perdrau) sont encore attendus. Outre Robbie Burke dont l’écurie n’aura pas de représentant en raison du deuil qu’elle porte, Yashin Emamdee, Jeannot Bardottier et Rai Joorawon qui seront les premiers jockeys des écuries Allet, R. Gujadhur et M. Ramdin respectivement, manqueront à l’appel lors du premier acte vu qu’ils purgeront leur suspension écopée en fin de saison 2011. Matthis Odendaal et Johnny Geroudis assisteront également à la journée inaugurale en tant que spectateur vu qu’ils sont suspendus. A une semaine du coup d’envoi, Week-End a fait une analyse afin d’éclairer les turfistes sur les 12 formations et leurs attentes pour la présente cette saison.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
TURF NEWS: Les premiers essais aux stalles vendredi dernier
A une semaine du coup d’envoi, on peut dire qu’on est déjà passé aux choses sérieuses en ce qu’il s’agit de l’entraînement des chevaux qui seront en action lors des premières journées. Ainsi les premiers galops sur la grande piste ont été effectués vendredi dernier. September Wind (Neisius), Make My Grey (Jones), Bobby Bear (Ségeon) et Siegfried (Doyal) ont été les premiers à s’essayer dans les stalles. Mr Black Tom, Elusive River (Foo Kune), Made Of Steel (Rousset), Glory Boy, Eagle Squadron (Maingard) et One And Only (C. Ramdin) sont les autres nouveaux qui ont travaillé sur le gazon lors de cette séance.
 Linesman euthanasié
La saison débute sur une mauvaise note pour l’écurie S. Henry. En effet, son entraîneur ne pourra compter sur Linesman qui a été euthanasié mercredi dernier après qu’il eut été victime d’un claquage alors qu’il effectuait un galop sur la petite piste. Cet ancien pensionnaire de l’établissement Ramdour était passé sous la férule de Jean Michel Henry durant la trève tout comme Variant, Pine Nut et What Price. Le jeune entraîneur s’est également séparé de Desert Storm qui était resté éloigné de la compétition depuis la 7e journée 2011 et dont le retour était prévu en ce début de saison.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Les partants probables
1e course

Drug squad, Sovereign Service, Multi Dimention, Go Spook, Powder Snow, Eternal Light, Wideawake Wizard, The Sneaker, Caramel King, Ivory Snow, Space Man, Galaxy Way, Storm Valley, Port Albert, Sherwani, Pride Of Prussia, Red Lotus
2e course
Lord Of The Dance, Sea Of Galilee, Baynesfield, Kickstart, Anti-Freeze, Made Of Money, Danish Dude, Mr Wolf, Vin d’Honneur, How Many To won, Ntandane, Diamond Light, Italian Lakes, So Raven, Tamworth, Please To Progress
3e course
Hail Atlantis, Joe’s Legacy, Happy Al, Beach Club, Hup-Two-Three, Eli’s Connection, Camden’s Choice, Firebolt, Kickstart, Made Of Money, Cormorant Pass, Silent Screen, Silgle Tempo, Cypress Express, Piquet, Mr Wolf, Bobby Bear, War Academy, Pegasus Legacy, African Dancer, Make My Grey
4e course
Hail Atlantis, Man Of His Word, Eli’s Connection, Democratic Man, Imperial City, Piquet, Mr Wolf, Constellation, Bobby Bear, Princely Reason, Tobin, Shutterfly
5e course
Schecado, Royal Day, Silverware, Naughty Prince, Strike Again, Pattaye Beach, Wincourt, Casey’s War, Inside Out, Cypress Express, Constellation, Ipse Dixit, Baraloche, Bolting Cat, Sergeant Major
6e course
Red Lucifer, Paraguayito, Prince Of Troy, Always A Pleasure, Alvaro, Strike Again, I’ll Be Back, Legal Maxim, Pleasing Dancer, Azapel, Flaminglight, Polar Falcon, Cult Status, Meltaway
7e course
Umhlanga, Wolfe Tone, Eli’s Connection, Kickstart, Ballito Boy, Mr Wolf, Santos, Electric Lightning, The Money Is Yours, african Dancer, Italian Lakes, Zip It
8e course
Mac Mufti, Campus, Benjamen Boo, Mr Studious, Optima Maximo, Sideliner, Final Frontier, Alteleker, True Connection, Volacious, Point Of Policy, Salvador Dali, Ansel, Betrayed, Carcassone, Sherwani, Ball Park, Cheerful News
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
ECURIE ROUSSET
Constat : Après un duel de longue haleine avec Maigrot en 2010 afin d’obtenir un deuxième titre avec un total de 41 victoires, l’écurie Rousset a eu à en découdre avec Gujadhur afin d’être consacrée pour la troisième année consécutive. L’entraîneur champion termina l’année avec 54 réussites pour un total de gains s’élevant à Rs 14 881 500. Les grands bâtisseurs de ce succès se nomment Intercontinental, deuxième au classement général, Captain’s Cheer et Lord Googol, auteurs de 6 victoires chacun, tandis que la régularité des Green Keeper, Chief Mambo ou autre Honour In Gold a permis à cet établissement de repousser l’assaut de l’écurie à la casaque bleu électrique et écharpe rouge qui pointait à Rs 1.4M. La saison a aussi été marquée par le départ pour Dubayy, après son succès dans la Barbé Cup — sa seule en 2011 —, du cheval champion 2010 Disa Leader. On aura noté l’émergence de quelques nouveaux champions en devenir, à l’instar de Green Keeper, auteur du nouveau record de piste au Champ de Mars des 1400m, ou de Captain Thriller, convaincant vainqueur de ses deux incursions. La seule faiblesse visible de cet établissement était l’absence de représentant au bas de l’échelle, mais les Game On et Red Lotus pallieront partiellement ce manque cette année, tandis que Inkosi a, lui, été euthanasié.
Malgré les bons éléments dont il dispose déjà, l’état major ne s’est pas endormi sur ses lauriers durant l’intersaison. Il a déjà procédé à l’acquisition de 10 nouvelles unités en provenance de l’Afrique du Sud. Du lot, c’est Amazing Bolt qui détient le rating local le plus élevé, soit 51. Parmi les anciens, Captain’s knock et Intercontinental seront utiles sur les moyennes distances, alors que les sprinters ne manquent pas dans les rangs.  L’éventuel retour de Disa Leader au Champ de Mars apporterait sans nul doute plus de punch à Gilbert Rousset dans les classiques cette saison.
Jockey titulaire : Johnny Geroudis (Afrique du Sud)
Autres jockeys : Nishal Teeha, Robby Bheekary, Mayaven Chinapiel
Nouvelles acquisitions : Amazing Bolt, Cheet Em All, Up company, Made Of Steel, Pero Valiente, Paul Do Mar, Just Modern, Forest Shelter, Obama, Game On
Anciens à suivre : Chief Mambo, Green Keeper, Intercontinental, Captain Thriller, A Quiet Rush, Lord Googol, West Island, Cheerful News, Ball Park, Red Lotus
Note : Avec une équipe bien rodée et une belle force de frappe avec l’apport de Johnny Geroudis dont la confiance a été renouvelée, un nouveau sacre est largement à sa portée même si cette saison encore les challengers ne manqueront pas.
 ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
ECURIE GUJADHUR
Constat: S’il y a une formation qui a agréablement surpris la saison dernière, c’est bel et bien l’écurie Gujadhur. Avec 53 victoires et des stakes money dépassant la barre de Rs 13M, elle a réalisé, de loin, sa meilleure saison en plus de cent ans d’existence. Un parcours exceptionnel que les nombreux fans n’oublieront pas de sitôt et qui a vu l’écurie enlever le Maiden avec Senor Versace piloté par Mark Neisius. Il a fallu de peu pour qu’elle accroche un sacre qui lui échappe depuis 1976, Acuppa, leur cheval fetiche, ne pouvant s’offrir la Coupe d’Or. Une course qui du reste a fait couler beaucoup d’encre et que les Gujadhur ont pris du temps à digérer. Une performance cinq étoiles qui porte les griffes d’un certain Robbie Burke, couronné jockey champion pour la deuxième année de suite avec un total de 48 victoires. A ce rythme, on se dit qu’il ne tardera pas à rejoindre les Jeffrey Lloyd, Glen Hatt et Rye Joorawon au pantheon du turf local.
C’est donc serein et plein d’optimisme que l’écurie Gujadhur entamera la saison 2012 qui marquera le bi-centanaire du Mauritius Turf Club même si elle sera absente de la journée inaugurale pour cause de deuil suite au décès de l’ancienne stable manager Mme Guness Gujadhur.
En sus de l’apport de Burke, cette écurie pourra compter sur quelques très bons chevaux pour épauler la vieille garde. Les turfistes ont d’ailleurs intérêt à avoir un oeil particulier sur Exclaim’N’Exlcude, un six-time winner en Afrique du Sud, Il Saggiatore importé spécialement pour le Maiden et Accelero, un 3 ans qui fera parler de lui s’il ne souffre de problèmes d’acclimation. Ils seront d’ailleurs tous trois au départ de la Duchesse le 31 mars prochain.
Jockey titulaire : Robbie Burke (Irelande)
Autres jockeys : Vishan Venkaya, Sachin Chowa
Nouvelles acquisitions : Exclaim’N’Exclude, Il Saggiatore, Allocation, Accelero, West Coast Swing, Dasilvano, Urbi et Orbi, Sylvester
Anciens à suivre : Acuppa, Not Liable, Monsieur Dane, Bastille Day, Fidelis, Legion Of Honour, Snappy, Zalacain, Pole Of Cold
Note: Ayant raté le titre de peu la saison dernière, l’écurie Gujadhur, qui possède un effectif de 41 chevaux, tentera de mieux faire en cette année symbolique. Assurée d’avoir un bon taux de participation dans les classiques avec deux nouvelles acquisitions, elle sera à nouveau une prétendante valable au titre.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
ECURIE S. HENRY
Constat : Régulièrement candidat au titre de champion pendant deux décennies, l’établissement Serge Henry a revu ses ambitions à la baisse lors de deux dernières saisons où il a occupé la troisième place au classement final. En 2011, cette écurie a été une des victimes de la domination outrageante de Rousset et Gujadhur. A tel point qu’elle a terminé la dernière saison régulière avec la récolte moyenne de 23 victoires pour Rs 8M de gains empochés. Ce qui constitue sa moins bonne moisson depuis 2005 lorsqu’il ne figura même pas sur le podium au décompte final. La principale raison derrière cette performance moyenne est sans doute le départ avant le début de la saison d’une quinzaine d’élements, la majeure partie appartenant principalement à la famille Le Breton, chez Merven. Aussi, dans l’ensemble, les nouvelles unités ne se sont pas montrées à la hauteur de leur réputation. Cependant, on ne peut dire que Serge Henry a entraîné de star la saison dernier, car c’est Seattle Ice avec seulement une victoire au tableau de chasse qui occupe le meilleur rang au classement final des chevaux. Broken Hill, longtemps éloigné des pistes, retrouvera la compétition cette saison, mais reste à savoir s’il sera performant. Variant, Linesman —qui a été euthanasié la semaine dernière—, What Price et Emperor Of Rome ont aussi été accueillis durant la trève, alors que quatre nouveaux coursiers sud-africains ont été acquis.
La mauvaise inspiration de son jockey Julien Augé aura également été, selon certains, une des raisons du déclin de cet établissement l’an dernier. Son remplaçant, l’Australien Jason Holder, ne fit pas mieux, terminant la saison avec 7 victoires, soit la même note que le Français. Cette année, l’état major a jeté son dévolu sur  Donavan Mansour, 26 ans, qui sera à sa deuxième visite chez nous après sa participation lors du week-end international en 2009 chez les Young Stars. Outre un nouveau jockey, on note deux changements dans la hiérarchie au sein de cette écurie avec la promotion de Ravindranath Ramdin  qui remplace Antonio Christome comme chef palefrenier, alors que Serge Henry a cédé son poste d’entraîneur à son fils Jean Michel qui l’a secondé pendant plusieurs années.
Jockey : Donavan Mansour (Afrique du Sud)
Track riders : Ram Meetoo, Rakesh Bhaugeerothee
Nouvelles acquisitions : Tigger, Prince Alwahtan, Valor, Valmorne
Anciens à suivre en début de saison : National Play, Strike Again, Pattaya Beach, Camden’s Choice, Anti-Freeze, Made Of Money, Powder Snow, Eternal Light
Note : Cette écurie démarrera la saison avec un effectif composé principalement d’anciens. Elle aura fort à faire pour briguer une place sur le podium cette saison avec l’émergence de Foo Kune qui peut se mêler à la course au titre aux côtés des deux premiers au classement.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
ECURIE MAINGARD
Constat: Bien que quatrième avec 23 victoires, dont la Duchesse remportée avec Royal Chalon, force est de constater que l’écurie Maingard n’a pas connu une saison faste en 2011, comparativement à sa devancière lorsqu’elle avait récolté la bagatelle de 32 victoires. Cette baisse de régime peut être attribuée au fait que les chevaux de cette écurie, forts de leur succès en 2010, étaient montés en grade et furent donc lourdement pénalisés au handicap. Alors que d’autres sont longtemps demeurés à l’écurie en raison de leurs ennuis de santé. Ajouter à cela, la performance moyenne du jockey titulaire Cédric Ségéon, à tel point que l’état-major de l’écurie a décidé de lui donner sa feuille de route après vingt trois journées de compétition.
Cette année donc, en dépit du départ de quelques membres et la perte de quelques bons éléments, l’écurie Maingard s’est donné les moyens pour remonter la pente. Pour l’aider dans cette démarche, Ricky Maingard a fait appel à Gaëtan Faucon, une vieille connaissance des turfistes mauriciens, qui avait défendu les couleurs de Serge Henry, Fok et Gujadhur dans un passé pas trop lointain. Sous la houlette du premier nommé, il partagea même le titre de jockey champion avec Sherman Brown en 2008. L’écurie Maingard pourra aussi compter sur 14 nouvelles unités qui viendront prêter main forte à la vieille garde. Parmi celles-là, on retiendra Ice Axe, auteur de 6 victoires en 14 sorties et qui détient un Rating local de 74, Ridge Too Far un four-time winner qui fera parler de lui s’il s’adapte aux conditions locales, Master Mascus qui a couru en excellente compagnie en Afrique du Sud et Solar Captain qui n’a couru que deux fois non-placé en neuf sorties dans son pays natal. Chez les anciens, l’écurie Maingard pourra toujours compter sur les réguliers Capitaine, Casey’s War, Inside Out et Piquet tandis qu’il est attendu de la part des Rudi Rocks, Wonderlaine, Santos, Altelekker et autres Captain James Cook une meilleure prestation.
 Jockey titulaire : Gaëtan Faucon (France)
Deuxième jockey : Vinay Naiko
Nouvelles acquisitions : Ice Axe, Solar Captain, Ridge Too Far, Master Mascus, Eagle Squadron, Salute The Saint, Solar Captain, Captain Tempest, Denzel, Dreams Come True, Fraser, Glory Boy, Pilot et Tame The Tiger
Anciens à suivre : Casey’s War, Inside Out, Piquet, Wonderlaine, Captain James Cook, Altelekker, True Connection, The Sneaker
Note: On peut s’attendre à ce que l’écurie Maingard fasse aussi bien qu’en 2010 vu qu’elle pourra non seulement compter sur onze nouvelles unités mais aussi sur quelques anciennes accueillies l’an dernier qui pourraient dévoiler leur vrai potentiel cette saison.
 ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
ECURIE PERDRAU
Constat : Malgré un effectif restreint, l’écurie Perdrau a réalisé l’exploit de ramener 29 gagnants, soit 6 réussites de plus qu’en 2010. Cinquième au général, elle se classe cependant troisième en terme de victoires absolues derrière les deux cadors que sont Rousset (54) et Gujadhur (53). On ose penser qu’elle aurait pu réaliser un meilleur score n’était-ce l’accumulation d’un chapelet deuxièmes places sous l’ère Lerena. Ne possèdant pas de chevaux dans les classes supérieures, l’écurie Perdrau a tout misé sur les petites divisions et, à la fin du jour, on peut dire qu’elle a vu juste. Les cinq victoires de Southern Heights et les trois réussites de Divine Crusader et de Bolting Cat en sont la preuve et restent de gros motifs de satisfaction. Ce dernier a même permis à Alain Perdrau de rejoindre les frères Henry, Philippe et Serge, dans le cercle très fermé des entraîneurs ayant remporté plus de 500 victoires au Champ de Mars.
Ce succès n’a du reste pas laissé insensible quelques propriétaires qui voulaient changer d’air Durant la trêve. C’est ainsi que l’écurie s’est vu renforcée par la venue de neuf chevaux que sont From My Heart, Steel Of Approval, Siegfried, Dock Of The Bay, Chequer, Galaxy Way, Baraloche, Woodi Allain et Ntandane. A eux viendront s’ajouter cinq nouvelles unités parmis lesquelles Abington, Double Grip et I Am What I Am sont à suivre de près. Enfin, pour mettre toutes les chances de son côté, l’écurie Perdrau a signé Brandon Morgenrood, dont le track record n’est pas irréprochable, mais qui, semble-t-il, s’est remis sur le droit chemin il y a quelque temps. La cravache sud-africaine aura à coeur de faire taire les critiques à son égard.
Jockey titulaire: Brandon Morgenrood (Afrique du Sud)
Autres jockeys: Sunil Bussunt et Rakesh Doyal
Nouvelles acquisitions: Abington, Siegfried, Double Grip, I Am What I Am
Anciens à suivre: Azapel, Bolting Cat, Chequer, Southern Heights, War Academy, Pegasus Legacy, How Many To Won, Ntandane et Galaxy Way
Note: Mieux armée que la saison dernière, l’écurie Perdrau voudra bien améliorer son score flatteur de 29 victoires. Reste à savoir si son jockey Brandon Morgenrood, au passé lourd, pourra deliver the goods.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
ECURIE FOO KUNE
Constat : Pour sa première saison en opération, on peut parler de bilan positif pour l’écurie Foo Kune avec un total de 24 victoires. Le tandem Bertrand de Coriolis/ Paul Foo Kune avait pris du temps avant de trouver la bonne carburation, obtenant sa première victoire avec Pablo lors de la septième journée. Mais graduellement, il devait trouver la bonne formule comme l’atteste sa bonne moisson du dernier week-end international où pas moins de quatre victoires sont tombées dans son escarcelle.
Si elle avait démaré la saison avec Richard Fourie, le Sud-Africain suspendu à partir de la 14e journée céda sa place à l’Australien Michael Cahill qui se montra à la hauteur de sa réputation pour enchaîner les victoires sous la casaque jaune à étoiles mauves. Ainsi, à l’issue des 36 journées régulières, l’écurie Foo Kune pointait en sixième position avec 20 réussites pour Rs 5.7M de gains empochés.
Afin de parvenir à ses fins, Paul Foo Kune, le principal actionnaire, a  investi gros dans l’acquisition des nouvelles unités. Une vingtaine de nouveaux éléments ont été accueillis durant la saison écoulée et pas moins d’une quinzaine d’autres sont venus reforcer l’effectif durant la trève. Elusive River et Mr Black Tom sont les nouveaux à surveiller dans les classes supérieures. Du reste, ils ont été cités pour la première classique du calendrier, tandis que les Adeste Fidelis, Bottom Dollar, Ruleofmyheart ou Eagle Award viendront prêter main forte aux déjà compétitifs Joe’s Legacy, Sniper, Campus, Liam ou Tizaloochee dans les valeurs moins élevées. Avec une telle force de frappe, il faudra compter avec l’écurie Foo Kune pour les premiers rôles cette saison.
Jockey : Michael Cahill (Australie)
Autres jockeys : Jean Roland Boutainve, Jesen Vyapooree, Olivier Gustave
Nouvelles acquisitions : Elusive River, Mr Black Tom, Bottom Dollar, Adeste Fidelis, The Raj, Chestnut Moon, Zhan Hu, Golden Sheik, Cassido, Ruleofmyheart, Eagle Award, Carson City et Spacebeam
Anciens à suivre : Esteco, Western Emblem, Paraguayito, Prince Of Troy, Joe’s Legacy, Sniper, Campus, Tizaloochee, Liam
Note : L’état major n’a pas lésiné sur les moyens dans le reforcement de son effectif. Avec les coursiers dont elle dispose, cette écurie sera légitimement dans la course au titre cette saison.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
ECURIE MERVEN
Constat : L’écurie Merven a réalisé une saison 2011 honorable avec 18 réussites, soit le double de sa moisson de la saison précédente. Un résultat attendu vu que Patrick Merven disposait d’un effectif nettement plus compétitif avec l’arrivée d’une quinzaine d’éléments de l’écurie Serge Henry. Aussi, on constate que plus de la moitié des coursiers de ce yard était composée de nouvelles acquisitions. Dès les premières journées, les résultats furent visibles et après dix rendez-vous, 8 victoires étaient déjà au compteur. Cependant, après un certain temps, les réussites devaient se faire plus rares. Ce qui motiva, entre autres, l’état major de se séparer de son track rider Simon Jones et du jockey australien Mark Pegus qui, malgré son métier, ne donnait plus satisfaction en course. Un remplaçant fut vite trouvé en Cédric Ségeon qui venait  lui-même de recevoir sa feuille de route de Ricky Maingard.
Sharks Bay est sans doute la plus grosse déception de cette écurie. Précédé d’une excellente réputation, ce coursier d’origine australienne fut confronté à plusieurs ennuis de santé et ne fut qu’un simple figurant lors de ses rares sorties sur notre hippodrôme. Durant l’intersaison, Patrick Merven a accueilli Don’t Say Don’t (C. Ramdin), Waterside Jet (Rousset), Mabrook, Imperial Palace et Sporty Josh (Maingard) d’autres écuries, tandis que 11 nouveaux rejoindre Sunday Monday qui est arrivé l’an dernier. Durant l’intersaison, on n’a pas chômé à l’écurie. Du reste, Swapneal Rama est venu épauler Kevin Ghunowa et Nitish Oodith à l’entraînement des chevaux, tandis que Ségeon était un des premiers étrangers à débarquer. Autant d’éléments qui laissent présager un bon début de saison pour la bande à Patrick Merven.
Jockey : Cédric Ségeon (France)
Autres jockeys : Kevin Ghunowa, Nitish Oodith, Swapneal Rama
Nouvelles acquisitions : Super Storm, Bayard, Winter Skye, Even Chance, Danger Man, Wolf Of The Fold, In Position, Suf The Surface, Six Flags, Keep Walking, King’s Guard, Jimmy Angel, Sunday Monday
Anciens à suivre : Legal Maxim, Pleasing Dancer, Bobby Bear, Vin d’Honneur, Volacious, Waterside Jet, Ivory Snow, Imperial Palace
Note : Avec l’effectif dont il dispose, Patrick Merven est capable de placer son écurie dans le Top 5. Il faudra juste maintenir la régularité jusqu’au bout cette saison.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
ECURIE MAIGROT
Constat: Avec seulement 14 victoires pour de gains d’un peu plus de Rs 4,5M, d’aucuns pensent que l’écurie Maigrot est complètement passée à côté de son affaire l’an dernier. En effet, ils sont nombreux les turfistes qui ne comprennent pas cette baisse de régime drastique surtout si on juxtapose dessus sa performance 2010 qui l’a vu faire jeu égal, en termes de victoires (41), avec le champion Gilbert Rousset. Une saison 2011 que Hugues Maigrot n’a pas hésité à qualifier de catastrophique. Effectivement, les chevaux qui ont brillé en 2010 ont éprouvé beaucoup de mal à se faire remarquer l’an dernier. Si la barque Maigrot a réussi à se maintenir à flot, c’est en grande partie grâce à Hills Of Rome, Power Of Posedion et Gaudio qui, à eux seuls, ont ramené 8 des 14 victoires de leur formation. Même l’embauche de Bernard Fayd’herbe en remplacement de Michael Cahill n’a pas produit l’effet escompté, le Sud-Africain ne ramenant que deux victoires en une soixantaine de montes. Bref, 2011 est à mettre aux oubliettes pour la bande à Hugues Maigrot.
Pour 2012, l’écurie ne s’est pas fixé d’objectifs précis si ce n’est de redorer un tant soit peu son blason. C’est ainsi qu’elle a décidé de faire confiance à la vieille garde, ne faisant l’acquisition que de trois nouveaux, Because You Said So, Sands Of Fire et Don’t Tell Mama, pour démarrer sa saison. Elle mise aussi sur l’expérience de Matthis Odendaal qui sera le jockey titulaire en dépit du fait que le Sud-Africain fut loin d’être convaincant la saison dernière. En effet, en 38 montes, ce jockey n’avait ramené que deux victoires. Gageons qu’il nous montrera un meilleur visage cette année-ci. Notons qu’Odendaal ratera la première journée puisqu’il est sur le coup d’une suspension qui prendra fin le 22 mars après qu’un produit prohibé eut été dévouvert dans son système.
 Jockey titulaire: Matthis Odendaal (Afrique du Sud)
Autres jockeys: Preetam Daby, Vikram Sola, Pravesh Horil, Stéphan Azie
Nouvelles acquisitions: Because You Said So, Sands Of Fire, Don’t Tell Mama
 Anciens à suivre: I’ll Be Back, Slinga Malinga, Match Play, Juan Belmonte, Archangel Michael, Single Tempo, Iwayini, Addition
 Note: L’écurie Maigrot a décidé, cette année, de jouer la carte de l’ancienneté en vue de réaliser un meilleur parcours. Un pari osé certes mais qui, à bien voir, est bien calculé, si on considère que ses chevaux ont perdu pas mal de points à l’échelle des valeurs…
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
ECURIE ALLET
CONSTAT : Avec seulement 15 victoires à son actif à l’issue de
la dernière saison régulière, Vincent Allet est bien loin du compte
de sa meilleure saison, soit en 2007, lorsqu’il s’était octroyé
le titre de champion avec 34 réussites. Pourtant, l’entraîneur
avait signé Imran Chisty qui avait fait forte impression pour sa
première saison chez nous lorsqu’il ramena 12 victoires sur 57
montes, mais faute de montes de qualité, mais aussi vu ses
limites sur les attentistes, le cavalier indien termina la saison
avec 13 victoires. Chisty ne sera pas en selle pour le compte
de l’écurie Allet, du moins, en ce début de saison. L’état major a
ainsi préféré s’attacher des services des local boys, nommément
Yashin Emamdee et Sunil Bhundoo, alors que Swapneel Rama
qui était le deuxième jockey de l’écurie durant ces dernières
années, est passé chez Merven. Yashin Emamdee ne sera
toutefois pas en action lors des deux premières journées vu qu’il
purge une mise à pied. Nishal Teeha et Sunil Bhundoo auront
le fi rst call en attendant son retour.
On ne s’attend donc pas à ce que cet établissement joue les
premiers rôles en début de saison, surtout que pour démarrer
il compte un seul nouvel élément, Freedom qui a débarqué le
19 juin dernier. Vincent Allet misera sur ses anciens, à l’instar
de Bourne Supreme ou Prince Paseo, ainsi que Hail Atlantis ou
autre Thunder Lad qui semblent mieux acclimatés après une
première saison médiocre. Le jeune entraîneur a mis le cap
sur l’Afrique du Sud il y a une dizaine de jours afi n de dénicher
quelques bons éléments grâce aux efforts consentis par ses
membres. Ainsi on est en droit de s’attendre à une meilleure
prestation de cette écurie dans la seconde moitié du calendrier.
Jockey : Yashin Emamdee (Maurice)
 Autres jockeys : Sunil Bhundoo
 Nouvelles acquisitions : Freedom
 Anciens à suivre : Red Lucifer, Prince Paseo, Thunder Lad, Hail Atlantis, Lord Of The Dance, Bourne supreme
 Note : Avec l’effectif restreint dont il dispose, Vincent Allet ne placera pas la barre haut en début de saison. Du reste, il ne s’est pas attaché les services d’un cavalier étranger.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
 ECURIE RAMESHWAR GUJADHUR
  CONSTAT : Avec 15 réussites, on constate que l’écurie Rameshwar
Gujadhur a fait mieux par rapport à la saison 2010 où elle n’épingla que
10 victoires. Une saison 2011 que l’écurie démarra sur les chapeaux
de roue avec trois victoires en trois journées. Mais les choses devaient
prendre une tout autre tournure au fur et à mesure que s’écoulaient
les journées. Le jockey Craven fut même remercié pour manque de
résultat. Ne possédant pas un effectif de qualité, l’écurie Rameshwar
Gujadhur mangea son pain noir pendant de longues journées avant
de signer Jeanot Bardottier. Un choix qui s’avéra judicieux car, à lui
seul, le Mauricien, qui bénéfi ciait au départ de 4kg de remise, ramena
7 victoires et c’est quelque part grâce à lui que son employeur a pu
terminer la saison sur une bonne note.
C’est pour ne pas connaître les mêmes déboires que l’écurie Rameshwar
Gujadhur a procédé à un renouvellement complet de son
effectif en vue de la nouvelle saison. Ainsi quelque neuf jeunes loups
viendront s’ajouter aux sujets vieillissants qui ont fait leur temps. Parmi
ces nouvelles unités, retenons Ashanti Gold (8-02-01) et Marwood
Boy (14-02-07) qui devraient bien faire au Champ de Mars. L’écurie
a aussi décidé de renouveler sa confi ance en Jeannot Bardottier qui
ratera cependant les deux premières journées de la saison suite à une
suspension écopée lors de la 36e journée 2011 alors qu’il pilotait Transparent.
Il sera ainsi supplée par Sunil Bussunt lors de ces deux journées.
 Jockey titulaire : Jeanot Bardottier
 Deuxième et troisième jockeys : Navin Reega, Jerry Leung, Niven Marday
 Nouvelles acquisitions : Wonder Kid, Château Royal, Casey de Roche, Grey College, Ashanti Gold, Marwood Boy, Rainbow Man, Cirac, Tribal Thunder
 Anciens à suivre : Always A Pleasure, Royal Day, Beach Club, Eli’s Connection, Democratic Man, Highland Jet
 Note : Ayant fait l’acquition de neuf nouvelles unités, l’écurie Rameshwar Gujadhur peut espérer égaler voire même améliorer son score de l’an dernier en terme de victoires. Cependant vu son absence dans les classes supérieures elle sera contrainte d’un rôle secondaire au classement.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
ECURIE RAJ RAMDIN
Constat: La saison 2011 a vu l’écurie Raj Ramdin réaliser un meilleur parcours que sa devancière avec 14 victoires et des gains s’élevant à plus de Rs 3,1M. C’est du reste la meilleure performance en 13 ans d’existence. Un des faits marquants pour Raj Ramdin, c’est son intégration  dans le cercle très fermé des entraîneurs ayant passé la barre de 100 victoires au Champ de Mars grâce à Galaxy Way. A bien voir, c’est le travail de toute une équipe qui est à la base de ce parcours remarquable, d’autant que l’écurie ne compte pas des noms ronflants. D’ailleurs, le fer de lance de cette formation fut Diamond Light (4 victoires), tandis que From My Heart et Chequer remportèrent chacun deux victoires. A eux seuls, ces trois chevaux ont contribué à presque 60% de la bonne marche de cette écurie.
Malheureusement cette saison, Raj Ramdin ne pourra compter sur les deux derniers nommés qui sont passés chez Perdrau durant la trêve. Dans la même foulée, il y a eu les départs de Siegfried, Steel Of Approval et Galaxy Way. Pour épauler Diamond Light, l’écurie Raj Ramdin a accueilli quelques éléments très valables en Royal Chalon, Princely Reason, Bongo Beat, Make My Grey, Star Billing et Betrayed. Ajouter à ceux-là, l’acquisition de trois nouvelles unités que sont One And Only, Rock This Town et September Wind. Ce dernier aura pour objectif d’offrir à son établissement la première classique de son existence. Raj Ramdin a aussi renouvelé sa confiance en Mark Neisius, un jockey avec qui il s’entend à merveille et qui la saison dernière s’en est sorti honorablement avec 12 victoires, dont la Maiden Cup.
Jockey titulaire : Mark Neisius (Afrique du Sud)
Track Riders : Simon Jones, Krishan Chummun, Yannick Yeung Ki
Nouvelles acquisitions : September Wind, One And Only, Rock This Town
Anciens à suivre : Royal Chalon, Princely Reason, Make My Grey, Diamond Light, Star Billing, Zip It, Betrayed
Note :  Au vu de l’effectif dont elle dispose, l’écurie Raj Ramdin peut légitimement espérer améliorer son score de l’an dernier. La voir remporter une vingtaine de victoires ne serait guère étonnant.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
 ECURIE MAHESS RAMDIN
 Constat: Dixième en 2010 avec 13 victoires pour des gains totalisant Rs 3,1M, on peut dire que l’écurie Mahess Ramdin a reculé d’un cran la saison dernière qui l’a vu enregistrer 11 victoires et des gains d’un peu moins de Rs 3M. Une performance nettement en dessous des espérances qui s’explique par le fait que les chevaux de cet établissement se sont montrés peu performants. En effet, les nouveaux Quickshot, Upton Park, Sky Link ont tous decus, rencontrant de gros problèmes d’adaptation alors que le valeureux Hugo The Boss fut contraint de rester à l’écurie pendant de long mois en raison d’ennuis aux pieds. Seul Cult Status a fait preuve de régularité. Makes Me Wonder et Dominion Legacy sont parmi ceux qui ont contribué à la moisson de cet établissement. Même Francois Herholdt, qui pourtant, a tout le temps bénéficié du soutien de Shailesh Ramdin, n’a pu accomplir de miracles.
A l’aube de la nouvelle saison, force est d’admettre que les choses ne s’annoncent pas sous les meilleurs auspices au sein de l’écurie Mahess Ramdin. Non seulement ne pourra-t-elle compter sur Herholdt qui ne sera pas de la partie cette année mais elle devra aussi faire avec un effectif squelettique, High Accolade et Railway Best étant les seules acquisitions de cette écurie, valeur du jour. Il sera intéressant de revoir en action Rye Joorawon qui sera de retour sur les chevaux de cet établissement cette saison. Le Mauricien, qui a connu pas mal de réussite au sein de ce yard, essaiera de reprendre les choses là où il les avait laissées fin 2010.
 Jockey titulaire: Rye Joorawon (Maurice)
 Autres jockeys : Vijay Anand Bundhoo, Vishnu Ponnen
 Nouvelles acquisitions : High Accolade, Railway Best
 Anciens à suivre: Cult Status, Makes Me Wonder, Mathafa, Tobin, Darcy’s Arcy, So Raven et Sherwani
 Note : N’ayant pas fait de gros investissements, le parcours de l’écurie Mahess Ramdin sera largement tributaire de la performance de ses anciens. Shailesh Ramdin comptera surtout sur le métier de Rye Joorawon pour tenter de ne pas pointer dans les derniers rangs.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
1.  THE PORT AU PRINCE CUP.   (à 12h40) – Handicap – 1365 M (25-0)

Course réservée aux jockeys et apprentis mauriciens de catégorie A
Prix: Rs.195,000. 1er prix Rs.115,000 et aussi pour une année une coupe offerte par le Mauritius Turf Club, 2ème prix Rs.38,000, 3ème prix Rs.20,000, 4ème prix Rs.14,000, 5ème prix Rs.8,000.
2.  THE RAOUL RIVET CUP.  (à 13h15) – Handicap -1500 M (41-25)  (Draper’s Mile)
Prix: Rs.229,000.  1er prix Rs.135,000 et aussi pour une année une coupe offerte par l’Ecurie Rochecouste en 1953, 2ème prix Rs.45,000, 3ème prix Rs.24,000, 4ème prix Rs.16,000, 5ème prix Rs.9,000.
3.  THE WEEK-END SCOPE CHALLENGE CUP.  (à 13h50) – Handicap – 1400 M (46-30)
Prix: Rs.229,000.  1er prix Rs.135,000 et aussi pour une année une coupe offerte par le Groupe Le Mauricien, 2ème prix Rs.45,000, 3ème prix Rs.24,000, 4ème prix Rs.16,000, 5ème prix Rs.9,000.
4.  THE TURF MAGAZINE CHALLENGE CUP.   (à 14h25) – Handicap – 1000 M (51-35)
Prix: Rs.246,000.   1er prix Rs.140,000 et aussi pour une année une coupe offerte par le Groupe Le Mauricien, 2ème prix Rs.50,000, 3ème prix Rs.28,000, 4ème prix Rs.18,000, 5ème prix Rs.10,000.
5.  THE WEEK-END CHALLENGE CUP.  (à 15h00) – Handicap – 1500 M (56-40) (Draper’s Mile)
Prix: Rs.251,000.  1er prix Rs.145,000 et aussi pour une année une coupe offerte par le Groupe Le Mauricien, 2ème prix Rs.50,000, 3ème prix Rs.28,000, 4ème prix Rs.18,000, 5ème prix Rs.10,000.
6.  LE MAURICIEN CENTENARY SOUVENIR TROPHY.   (à 15h35) – Handicap – 1365 M (66-50)
Prix: Rs.277,000.  1er prix Rs.160,000 et aussi un trophée souvenir offert par le Groupe Le Mauricien, 2ème prix Rs.55,000, 3ème prix Rs.30,000, 4ème prix Rs.20,000, 5ème prix Rs.12,000.
7.  THE MAURICE MARTIN CUP.   (à 16h10) – Handicap – 1365 M (41-25)
Prix: Rs.229,000.  1er prix Rs.135,000 et aussi une coupe ‘Floating’ présentée par ‘The Mauritius Jockey Club’, 2ème prix Rs.45,000, 3ème prix Rs.24,000, 4ème prix Rs.16,000, 5ème prix Rs.9,000.
8.  THE MR CALIFORNIA PLATE.   (à 16h45) – Handicap – 1500 M (30-14) (Draper’s Mile)
Prix: Rs. 204,000.  1er prix Rs.120,000, 2ème prix Rs.42,000, 3ème prix Rs.20,000, 4ème prix Rs.14,000, 5ème prix Rs.8,000