• « It is imperative that the authorities and the hoteliers work together to reverse the trend », souligne la direction du groupe

Pour le trimestre se terminant au 30 septembre et tombant en pleine basse saison touristique, le groupe hôtelier Lux* Resorts & Hotels est parvenu à réduire ses pertes à Rs 82,5 millions, alors qu’elles atteignaient Rs 100,4 millions pour le même trimestre en 2018. Par contre, la direction exprime son inquiétude eu égard à la baisse des arrivées touristiques durant le trimestre se terminant au 30 septembre dernier.

Ces arrivées ont reculé de 1%, atteignant 325 000 et la direction de Lux* de préciser que les arrivées en provenance du Royaume-Uni et de l’Allemagne « contracted by 6% to 38 000 and 27 000 respectively ». Alors que les arrivées de Chine ont chuté de 42% pendant le trimestre « due to reduced seat capacity ». Le groupe ajoute que « the drop in tourist arrivals in Mauritius during the last quarter is a source for concern and it is imperative that the authorities and the hoteliers work together to reverse the trend ».

Malgré ce contexte difficile, les établissements du groupe Lux* affichent un taux d’occupation en hausse, à 83%, soit une progression de 2% par rapport à la période correspondante l’an dernier. Le chiffre d’affaires total pour le trimestre a atteint Rs 1,2 milliard, un niveau comparable à celui de l’année dernière, malgré la fermeture du Merville Beach Hotel. Le résultat opérationnel avant impôt, amortissements et dépréciation (EBITDA), a toutefois connu une baisse de Rs 2 millions, passant à Rs 180 millions.

« Nos hôtels à Maurice ont enregistré une occupation en hausse par rapport à l’année dernière. La baisse des arrivées touristiques à Maurice au cours du dernier trimestre est cependant une source d’inquiétude pour le groupe et il est impératif que les autorités et les hôteliers travaillent ensemble pour inverser la tendance. Nous restons cependant confiants pour le trimestre en cours. Le groupe devrait maintenir un EBITDA similaire à l’année dernière sur la base des conditions de marché actuelles », explique Désiré Elliah, CEO de Lux Island Resorts.

Durant le trimestre clos le 30 septembre, tous les hôtels du groupe étaient opérationnels, à l’exception de l’hôtel Merville Beach, fermé pour rénovation. Le groupe note que l’ADR (Recettes par chambre occupée) a augmenté de 4% par rapport à la même période l’an dernier et, allié au taux d’occupation en hausse, a entraîné une augmentation de 10% du RevPAR (revenu par chambre disponible). Grâce à cette bonne performance, le groupe publie une perte de Rs 82,5 millions pour le trimestre sous revue, au lieu de Rs 100,4 millions l’année dernière.

La nouvelle norme pour les contrats de location (IFRS 16) est entrée en vigueur pour la période comptable débutant le 1er janvier dernier. Cette nouvelle norme impose aux preneurs à bail de comptabiliser presque tous les contrats de location au bilan, qui reflètent le droit d’utiliser un actif pendant une période donnée et la durée de la location, de même que la responsabilité associée. « La nouvelle norme IFRS alourdit donc les bilans et modifie les états des résultats et la présentation des flux de trésorerie. Le loyer est remplacé par l’amortissement et les charges d’intérêts dans le compte de résultat », explique la direction.