Selon clicanoo.re, Marie-Pascalina L., une rodriguaise de 34 ans a été jugée, lundi 12 février, à l’île de la Réunion – par le tribunal de Saint-Pierre – pour proxénétisme aggravé et exécution d’un travail dissimulé. La trentenaire a reconnu avoir aidé, pendant un an, des compatriotes mauriciennes qui souhaitaient venir se prostituer à La Réunion.

Marie-Pascalina L., qui tenait un planning, s’occupait de trouver des locations saisonnières en vue à Saint-Gilles et Saint-Pierre; elle prenait des rendez-vous avec des clients par l’entremise de sites web. Il lui arrivait même d’avancer parfois le billet d’avion, allant jusqu’à gérer le déplacement de l’aéroport jusque dans des appartements réunionnais. La commission prélevée à son intention s’élevait à 25% pour chaque passe.

La jeune femme a écopé de 18 mois de prison avec sursis et d’une interdiction de rentrer sur le territoire français pendant 10 ans. Pour sa défense, Marie-Pascalina avait estimé avoir prodigué « des conseils » plutôt que des « consignes ».