Maurice et Rodrigues pourraient simultanément passer en alerte cyclonique cet après-midi, mais tout dépendra de la vitesse de déplacement et de l’intensité de la tempête tropicale modérée Imelda au cours des prochaines heures. Tout virage vers le sud constituera une menace sérieuse pour nos deux îles. Toutefois, il se pourrait que l’échéance de l’émission d’une alerte 1 soit repoussée à demain, samedi, si elle maintient sa trajectoire, son intensité et sa vitesse de déplacement actuelles. Les premières bandes nuageuses associées à Imelda feront sentir leurs effets tard ce soir avec des pluies passagères qui vont se renforcer durant le week-end.
Imelda, qui subit les effets d’un cisaillement vertical du vent (windshear), semble tourner sur elle-même. Elle avait atteint le stade de cyclone tropical mercredi, mais s’est affaiblie en une forte tempête tropicale hier et en une tempête tropicale modérée ce matin.
Au pointage de 10 heures, elle se trouvait à environ 650 km au Nord de Maurice aux points cardinaux 14,1° Sud et 58,9 ° Est. Elle se déplaçait dans une direction du sud-sud-est à 10 km/h.
Imelda semble donner du fil à retordre aux météorologues avec sa perte de vitesse et d’intensité observée depuis hier, rendant difficiles les prévisions au-delà de 48 heures. À ce stade, le scénario privilégié par la station météorologique de Vacoas est un virage vers le sud cet après-midi, ce qui aura pour effet l’émission d’une alerte simultanée pour Maurice et Rodrigues.
« Considérant cette trajectoire prévue (ndlr : sud) et la vitesse de déplacement, la possibilité d’émettre un avertissement de classe 1 pour Maurice et Rodrigues peut être envisagée tard dans l’après-midi », précise le communiqué de la Météo émis à 11 h 15, aujourd’hui. En cas de changement de trajectoire vers le sud, les conditions environnementales pourraient être favorables au système pour une ré-intensification.
« L’affaiblissement et le mouvement lent d’Imelda jouent en notre faveur dans la mesure où n’avons pas eu à émettre d’alerte jusqu’à présent », fait comprendre Mamade Beebeejaun, interrogé à la mi-journée. En raison de ces deux facteurs, le directeur de la station météorologique de Vacoas évoque la possibilité que l’échéance de l’émission d’une alerte soit repoussée à demain, samedi. Alerte cyclonique ou pas cet après-midi, Maurice sera, tard ce soir, sous l’effet des bandes périphériques de la tempête tropicale avec une couverture nuageuse la nuit et des averses passagères attendues à l’Est, au Sud et sur le Plateau central et des ondées au Nord et à l’Ouest. Ces pluies vont s’accentuer à partir de samedi soir. Le vent d’est-sud-est se renforcera sur l’île avec des pointes de 25 à 35 km/h et des rafales de l’ordre de 70 km/h.
Par ailleurs, St-Brandon est déjà en alerte cyclonique depuis mercredi et un passage au plus près de l’île est prévue à l’ouest demain au courant de la journée, à une distance d’environ 125-150 km. Les conditions météorologiques ont commencé à se dégrader sur l’île depuis mardi avec les pluies et des rafales atteignant aujourd’hui 90 à 100 km/h. La police a ainsi émis une sévère mise en garde contre toute sortie en mer dans les parages de St-Brandon.
À Maurice, la présence d’Imelda dans le bassin sud de l’océan Indien génère une mer très forte et des houles de l’ordre de 5 mètres en haute mer, maintenant, du coup, l’avis de fortes houles. La météo déconseille fortement les sorties en mer ainsi que dans les lagons. Des houles de 4 mètres ont été observées dans le Nord.
Mamade Beebeejaun observe par ailleurs qu’« Imelda est un système unique en son genre puisqu’elle concerne les quatre îles de la République de Maurice. Il a touché Agalega en premier, il affecte en ce moment St Brandon et menace Maurice et Rodrigues. »