Il n’a pas encore fait le deuil de ses deux filles et de son petit enfant tuées dans un accident de voiture à la Prairie en janvier 2018 qu’il est confronté à une nouvelle perte de ses proches. Mario Hollandais ne trouve pas les mots pour exprimer ce qu’il ressent. Cet habitant de Rivière-des Galets a perdu sa soeur, Revena Allas Hollandais et son neveu, Adel Allas dans un incendie qui a ravagé l’appartement de ces derniers en France, dans la nuit du lundi 4 février.

Pour rappel, en mars 2018, la famille Hollandais avait été confronté à la perte de trois de leurs proches dont Clarisse Hollandais, et son fils, Ismael Luximon, 3 ans qui sont morts sur le coup et Theresa Genave 19 ans qui a succombé deux mois après son hospitalisation. Les trois victimes ont péri suite à un violent accident de la route qui a eu lieu à La Prairie. 

La voiture dans laquelle voyageaient les filles Hollandais, en Mars 2018, le jour du drame

Presqu’un an après, à Rivière-des-Galets, chez la famille Hollandais, c’est le même scénario. Jusqu’à ce vendredi 8 février, après avoir entendu qu’un incendie avait éclaté dans l’immeuble ou vivait sa sœur Revena Allas Hollandais, 45 ans et son neveu Adel Allas, 16 ans, ils gardaient espoir de les revoir mais la nouvelle est tombée. Les corps de ces derniers ont été identifiés par les autorités françaises parmi les victimes de l’incendie. 10 personnes ont perdu la vie dans cette incendie.

« Mo pe viv li me li pa fasil. Mo res pens sa mem. Mo leve gramatin, mo al dormi aswar li kontign hante mwa. Monn perdi mo 2 tifi dan aksidan lannée derniere ek la mo perdi mo ser ek mo neve », lâche péniblement Mario Hollandais. Ce dernier nous confirme que la famille attend de récupérer les corps de leurs proches pour la marche à suivre.

Décrite comme une battante, Revena souhaitait faire l’avenir de son fils et c’est ce qui l’a poussé à aller vivre en France selon son frère. Avant de rajouter que cette dernière avait malgré tout le projet de « revin fer enn letour moris ». Cette mère et son fils vivaient en France depuis 5 ans. La quadragénaire qui était aide-à-domicile et son fils ont succombé suite à un incendie qui s’est propagé dans leur immeuble abritant leur appartement dans le 16e arrondissement à Paris dans la nuit du lundi 4 février. La Mauricienne et son fils étaient portés manquants jusqu’à ce vendredi où l’ambassade de Maurice en France a confirmé que les corps de la mère et du fils ont été identifiés parmi les victimes de l’incendie meurtrier.

Cet incendie qualifié comme une des plus meurtrières à Paris a fait 10 morts et 96 blessés. Une quadragénaire soupçonnée d’être l’instigatrice de cet incendie a été arrêtée. Selon la presse française, l’incendiaire a un lourd passé psychiatrique.