« Avec la réforme du régime sucrier en Europe, le prix du sucre a connu un sérieux crash ». Tels sont les propos, tenus à Mon-Trésor, de Jacques D’Unienville, CEO d’Omnicane Ltée, pour décrire l’état actuel du marché sucrier à Maurice. Selon le CEO, cette baisse conséquente du prix du sucre découle d’une sur-production en Europe.

Jacques D’Unienville a parlé de trouver des solutions efficaces pour accéder aux marchés régionaux avec des prix plus élevés.

En ce qui concerne Omnicane, la campagne sucrière 2017 n’a pas été d’un grand succès, le motif étant une saison particulièrement pluviale.

Comme l’île Maurice se trouve actuellement directement liée au marché mondial, Jacques D’Unienville fait ressortir qu’il faudra être plus réactif et prendre des mesures adéquates pour pallier les fluctuations des prix du sucre à l’avenir.