Image d'illustration

Le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, annonce une accélération des travaux sur le terrain en marge de la phase 2 des travaux dans le cadre du projet Metro Express, la portion Saint-Jean à Quatre-Bornes constituant « une tranche complexe ».

C’est ce qu’a déclaré le ministre responsable du projet lors d’une visite des lieux au Metro Site Office, à la Montée S de Grande-Rivière-Nord-Ouest mardi matin. « Les travaux sur ce site nous ont enseignés comment gérer un énorme chantier et nous allons mettre un bon système en place qui va nous permettre de mieux aborder la partie entre Rose-Hill et Quatre Bornes », a laissé entendre Nando Bodha. « Nous avons réglé tous les problèmes fonciers et nous sommes en train de peaufiner le “Mapping of Utilities”. Il y a eu une centaine d’empiétements sur cette zone », a-t-il soutenu. Et d’ajouter qu’il y aura également les travaux pour le tronçon entre Saint-Jean et Vacoas jusqu’à la gare Jan Palach.

Selon lui, les autorités sont « on time and on track » dans l’implémentation du projet. Le calendrier établi, dit-il, est pour l’heure respecté. Il a dans la même foulée avancé que tous les travaux en ce qui concerne les structures du métro seront complétés d’ici mars. Le ministre a aussi annoncé qu’une visite sera effectuée en Espagne en février pour un constat de visu sur l’assemblage ainsi que le montage des Urbos 100 par la Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles (CAF). « La date de juin 2019 est maintenue en ce qui concerne la venue de ces Urbos à Maurice », a-t-il déclaré.

Nando Bodha a affirmé que d’ici juin, la partie des installations électriques pour ces Urbos sera déjà enclenchée. En ce qui concerne le pont de Grande-Rivière-Nord- Ouest, que le ministre Bodha a visité hier, les travaux devraient se terminer en mai. Ce pont, qui est construit par Larsen & Toubro, se trouve approximativement à 15 mètres de l’ancien pont. Il sera d’une longueur de 248 mètres et de 5 à 27 mètres de haut. Le pont sera soutenu par 10 colonnes d’un diamètre de 2,5 mètres. A noter que les récentes pluies dans cette région ont ralenti le travail sur le site.