Le Rosie Le Même Adventist Home (RLMAH), situé au 77 Avenue Telfair, Quatre-Bornes, a clos hier après-midi quatre jours d’activités durant lesquels les étudiants des établissements scolaires de la région, des membres des clubs de troisième âge, des scouts et des associations de jeunesse sont venus apporter aux résidents de cette maison de retraite la chaleur de leur compagnie avec des chants, de la musique, des gâteries. La cérémonie protocolaire d’hier, avec comme maître des cérémonies le pasteur Vissen Mootoosamy, s’est déroulée en présence de la ministre de la Sécurité sociale, Sheila Bappoo, de la mairesse de Quatre-Bornes, Rooma Meetoo, des administrateurs du Diocèse adventiste, le pasteur Jean-Claude Alger, et M. Murvin Camatchee, des membres du corps pastoral de l’Église adventiste et de nombreux invités.
Un clip vidéo « Parcours d’un demi-siècle : Une lumière au soir de la vie » a permis de retracer l’histoire de la maison de retraite depuis sa fondation jusqu’à ce jour. Inaugurée en mars 1963 par le Dr S. Ramgoolam, chef-ministre, en la présence des membres fondateurs (Marcel Catherine, André Viney, Karl Noël, Henriette Noël, Myrielle Blackburn, Drusilla Hertogs, Errol Hertogs, Antoinette Ah Koon et Rosemay Guého), la maison de retraite, qui porte le nom de Rosie Le Même, la première Mauricienne de foi adventiste, est depuis 1976 propriété du Diocèse Adventiste du 7e Jour de Maurice. En 1973, la maison de retraite a été dotée d’une annexe qui porte le nom de Marcel Catherine, ancien assistant commissaire au Département de l’assistance publique, l’actuel ministère de la Sécurité sociale, à qui l’on doit, en premier, l’idée d’ouvrir la maison de retraite Rosie Le Même (une association à cet effet a été créée sous le nom de « The Rosie Le Même Home Association » le 6 février et enregistrée le 11 février 1963).
Les célébrations du jubilé pour s’émerveiller
Tous les ingrédients étaient réunis pour célébrer dans la joie et dans la dignité le jubilé d’or de la maison de retraite — les membres du personnel et les résidents, avec la participation du manager, Marie-Noëlle Bosdedore, chantant dans un commun accord « On est bien à la maison quand règne l’amour » ; des résidents témoignant de la vie chaleureuse au foyer ou récitant un poème évoquant le passage des années jusqu’à la mort, l’inéluctable fin de l’humanité ; l’unique survivante du comité fondateur, Rosemay Guého, coupant le gros gâteau d’anniversaire ; la fille de feu Marcel Catherine, Raymonde Rassou, évoquant avec une certaine émotion une oeuvre qui est chère à sa famille. Les doyens du corps pastoral, les pasteurs Daniel Guého et Mikel Beesoo, ont prononcé des prières de circonstance.
Dans une homélie, le pasteur Jean-Claude Alger, tout en concédant que la reconnaissance n’est pas une vertu naturelle au coeur humain, a invité l’assistance à s’émerveiller en se remémorant les événements providentiels qui ont concouru à la création et au développement de la maison de retraite Rosie Le Même. La mairesse de la Ville des Fleurs, Rooma Meetoo, a souligné que servir est un Bonheur divin : car en chacun des résidents de l’hospice Dieu est manifeste, alors que la ministre de la Sécurité sociale, Sheila Bappoo, a souligné la nécessité de faire sentir aux résidents qu’ils font partie d’une famille et qu’ils sont aimés.
Dépliant, logo et plaque commémorative
L’assistance a ensuite pris connaissance du logo réalisé par Sandrine Louis, qui a été retenu par le jury à la suite d’un concours lancé par le comité organisateur des célébrations du jubilé d’or. Ce logo figurera désormais sur toutes les correspondances émanant de la maison de retraite. Le Chief Financial Officer du Diocèse adventiste, Murvin Camatchee, a ensuite procédé au lancement d’un dépliant présentant le RLMAH et un ambitieux projet pour la construction d’un nouveau bâtiment avec une plus grande capacité d’accueil et les infrastructures adaptées. Valeur du jour, la Maison de Retraite Adventiste Rosie Le Même a une capacité d’accueil de 44 résidents : 25 dames et 19 hommes, et il n’est pas de gaieté de coeur que la direction doit refuser la quinzaine de demandes d’admission qui lui arrivent chaque mois.
La cérémonie s’est achevée avec le dévoilement d’une plaque commémorative honorant la contribution déterminante de Marcel Catherine à la fondation, en 1963, de la maison de retraite Rosie Le Même, aujourd’hui un joyau du Diocèse adventiste de Maurice.