Arrivés au coude à coude lors du marathon des Jeux Asiatiques, le vainqueur japonais Hiroto Inoue et son adversaire Elhassan Elabassi n'ont pas fini de s'expliquer - AFP

Le Japonais Hiroto Inoue, vainqueur samedi à Jakarta du marathon des Jeux asiatiques, a été accusé d’avoir dans le sprint final poussé son adversaire de Bahreïn Elhassan Elabassi, qui a déposé une réclamation.

Inoue et Elabassi étaient au coude à coude en entrant dans le stade de Jakarta pour les derniers hectomètres de course, le Japonais prenant alors une courte avance.

Dans les derniers 100 mètres, Elabassi a tenté de dépasser son rival par l’intérieur avant d’être rejeté en arrière après ce qui semblait être un contact entre les deux athlètes.

« Le coureur en tête m’a poussé », a déclaré Elabassi. « J’aurais gagné sinon. »

Le coach du coureur de Bahreïn, Gregory Kilonso, a annoncé le dépôt d’une réclamation. « Il allait prendre la tête quand l’autre l’a poussé. Il a failli tomber. Le Japonais a décidé de le pousser quand il a vu qu’il allait être dépassé. »

Les deux athlètes ont fini les 42,195 km dans le même temps de 2 h 17 min 22 s mais Inoue, favori de la course, l’a emporté d’une courte tête.

« J’ignore ce qui s’est passé avant la ligne. Je suis surpris mais je ne comprends pas ce qui est arrivé », a déclaré Inoue.