L’édition 2012 des Jeux de l’Espoir, organisée par le ministère de la Jeunesse et des Sports en collaboration avec les fédérations sportives, s’est tenue mercredi et jeudi. Le moins que l’on puisse dire, c’est que trois régions se sont illustrées lors des différentes compétitions, à savoir Port-Louis, Rodrigues et Pamplemousses. L’équipe de la capitale a même réalisé un très beau parcours dans les sports collectifs en s’imposant en football, disposant de Grand-Port en finale sur le score de deux buts à zéro. Les Portlouisiens ont également brillé lors de la finale de handball masculin et volley-ball féminin. En individuel, Port-Louis a raflé huit médailles d’or en judo et trois autres en cyclisme. Rodrigues, fidèle à ses habitudes lors des récents Jeux de l’Espoir, a fait très bonne impression. Hormis le fait d’avoir conservé son titre en volley-ball masculin, les Rodriguais ont été intraitables en lutte en remportant huit médailles d’or sur les huit lutteurs qui avaient fait le déplacement. Les Rodriguais ont aussi brillé lors des compétitions en judo avec quatre médailles d’or. Quant à Pamplemousses, elle a été irréprochable en natation en remportant 12 médailles d’or sur les 16 possibles.
C’est dire que Pamplemousses a été intraitable en natation avec une telle performance. Qui plus est, les Nordistes a survolé la compétition en masculin en remportant les quatre épreuves des licenciés et les quatre autres réservées aux non-licenciés. En féminin, ce sont les Seychelloises qui ont remporté les quatre courses réservées aux licenciées, alors que les nageuses de Pamplemousses se sont imposées dans la catégorie des non-licenciés.
Dans les compétitions de judo, c’est la ville de Port-Louis qui a fait la plus forte impression en remportant huit victoires, quatre chez les garçons et quatre chez les filles. Rodrigues n’a également pas mal fait en décrochant quatre médailles d’or, dont trois chez les garçons et une chez les filles. Idem pour la région de Grand-Port/Savanne, avec  deux médailles d’or chez les garçons et deux autres chez les filles.
Les Rodriguais, il convient de le souligner, a également réalisé une très belle performance en lutte, une discipline qu’ils maîtrisent à tous les niveaux et ce, grâce au très bon travail effectué par l’entraîneur régional et national également, nommément Alec Albert. En effet, sur huit entrées, les Rodriguais ont remporté huit médailles d’or, dont quatre chez les garçons et quatre chez les filles. Les Rodriguais ont même remporté les titres de meilleurs lutteurs avec Patrice Jolicueur, vainqueur chez les moins de 59 kg et Rachelle Milazar, laquelle s’est imposée chez les moins de 48 kg.
En haltérophilie, ce sont les régions de Quatre Bornes et de Grand-Port/Savanne qui se sont les mieux distinguées avec deux médailles d’or chacune. Les Sudistes se sont imposés grâce àRohan Matabadul chez les moins de 77 kg et Daren Chan Wye chez les plus de 85 kg. En revanche, c’est le vainqueur chez les moins de 56 kg, à savoir Anthony Madanamoothoo de Vacoas/Phoenix, qui s’est offert le titre de meilleur haltérophile. Quatre-Bornes s’est, elle, offert deux médailles d’or chez les filles grâce à Vidushee Dyanghee chez les moins de 48 kg et Géraldine Nim Sik Fang chez les moins de 40 kg. Avec  cette performance, cette dernière s’est adjugée le titre de meilleure haltérophile de la compétition.
Dans la compétition de tae kwon do, la région de Port-Louis a remporté quatre médailles d’or grâce aux bonnes performances de Noor Duymun, de Jayduth Dawaking, de Ansaar Goobeea et de L’Eclume. Trois autres régions ont chaucune remporté trois médailles d’or , à savoir Vacoas/Phoenix, Flacq et Beau Bassin/Rose-Hill.
En cyclisme, Port-Louis a brillé en remportant trois médailles d’or sur les six possibles. Burni Mootoosamy s’est imposé lors des 30 km (28.4) réservés aux 15 ans licenciés, alors que les deux autres victoires ont été acquises chez les filles de la catégorie non-licenciée. Aurélie Jameer a remporté un 7.5 km (12.05), tandis que Charlène Quirin a, elle, remporté une course longue de 15 km (12.52).
Lors du tournoi de tennis de table, les Baboolall de Vacoas/Phoenix ont été intraitables. En effet, Faiz Baboolall s’est imposé chez les garçons par trois sets à un (7-11, 11-4, 12-10 et 11-1) face à Ray Cécil des Seychelles, alors que sa soeur Kaushar Baboolall a battu la Seychelloise Lana Robert par trois sets zéro (11-3, 11-4 et 11-5).
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Domination portlouisienne en équipe
Dans le tableau principal masculin en tennis, Hemanshu Rambojun de Moka a battu Amlesh Ramburn de Quatre Bornes par deux sets à zéro, alors que chez les filles, Aayushi Agnihotri a disposé de Nushrat Kalla sur le même score.
En boxe, c’est la région de Rivière Noire qui s’est distinguée avec quatre médailles d’or et un titre de meilleur boxeur pour Cédric Samy chez les moins de 38 kg, alors que chez les filles, le titre est allé à Emilie Calvert chez les moins de 50 kg. En badminton, Keshav Dooleea a battu Atul Kassee par deux sets à zéro (21-11 et 21-16) chez les garçons, alors que Raeesah Rasoolkhan a disposé de Bhavishasing par deux sets à zéro également (21-9 et 21-9).
Au niveau des disciplines collectives, la compétition de football a été remportée par la région de Port-Louis qui a disposé de Grand-Port sur le score de deux buts à zéro. En handball masculin, la victoire est allée à Port-Louis encore, qui s’est imposée par 11 à 6 face à Rivière Noire, alors que chez les filles, c’est Rivière Noire qui a enlevé la palme à l’issue d’une ligue simple. Les finales de basket-ball ont été remportées par Quatre Bornes en masculin et Beau-Bassin/Rose-Hill en féminin. En volley-ball, Port-Louis a remporté la victoire en féminin, tandis que Rodrigues a conservé son titre de champion chez les garçons.