Les championnats nationaux de judo 2014, disputés durant le week-end au dojo national à Grande Rivière Nord-Ouest, ont mis à jour des confirmations et des surprises. Les médaillés (juniors/seniors) décrochent du coup leur qualification pour la deuxième édition de l’Africa Judo Open Mauritius qui se tiendra les 8 et 9 novembre prochain au Swami Vivekananda International Convention Centre (SVICC) à Pailles.
Les champions nationaux 2014 sont désormais connus. Joseph Mounawah, le directeur technique de la Fédération mauricienne de judo et disciplines associées (FMJDA), reconnaît que l’ordre établi a été bouleversé dans certaines catégories. Il y a d’abord le titre chez les -60 kg en juniors-seniors enlevé par Daniel Bégué (Rodrigues) face à Ronaldo Collet, tous deux cadets. Qui plus est, Collet avait pris le meilleur de Laurent Pascal (champion seniors 2013) lors d’un combat précédemment.
Brian Étienne, champion national -73 kg en 2013, a décroché le titre cette fois chez les -66 kg. En l’absence de John Nanon, Étienne a dominé de la tête et des épaules ses adversaires. Les Rodriguais Jérémy St Pierre et Michael Allas ont pris respectivement les deuxième et troisième places dans cette catégorie.
Autre surprise : le Rodriguais Jeekenty Baptiste a décroché une victoire face à Shane Dulmar chez les -90 kg. Jonathan Charlot est monté sur la plus haute marche du podium chez les -81 kg. Charlot a démontré une régularité durant la compétition. Le favori Jeff Albert a pris la porte de sortie lors des préliminaires.
En l’absence de John Nanon (champion 2013), Fabrice Catapermal a su contenir ses adversaires chez les -73 kg pour inscrire son nom au palmarès de 2014. Le Flaquois a dû faire face à des adversaires comme Robinson Collet et Carlos Lindor.
En ce qui concerne la compétition en féminin, pas grand-chose à signaler. Les habituées Christina Legentil (-52 kg), Sarah Sylva (-57 kg), Céleste Vilbrun (-63 kg) ou encore Annabelle Laprovidence (+100 kg) se sont imposées comme attendu dans leurs catégories respectives.
« Nous avons assisté à des championnats nationaux intéressants dans la mesure où plusieurs jeunes ont démontré qu’ils sont en progression. Toutefois, je trouve que certains qui ont l’habitude de jouer les premiers rôles n’ont pas été à la hauteur de leur réputation. Ainsi, les médaillés ont obtenu leur qualification pour l’AJOM en novembre. Dommage pour ceux qui n’étaient pas performants durant ces championnats », fait ressortir le directeur technique de la FJMDA.