Une déception amoureuse et une trahison l’ont poussée à tenter de mettre fin à son existence à deux reprises. Désespoir, chagrin, colère, tristesse, regret : pour Karina (nom fictif), c’était définitif ! Il n’y avait déjà plus de vie en elle, elle n’existait plus aux yeux des autres. Elle ne méritait plus de vivre. Tel un sablier, le calendrier accroché au mur de sa chambre lui indiquait le temps qu’il lui restait avant de s’ôter la vie.
Le jour de sa première tentative restera à jamais gravé dans son esprit. Pleurs, cris de colère et de chagrin, gestes de désespoir ont précédé son acte qui aurait pu la priver de cette vie meilleure à laquelle elle goûte aujourd’hui.