Mervyn Babajee avait décroché en 2006, à Grand Baie, une ceinture intercontinentale chez les moins de 67 kg. N’étant plus à Maurice et malgré les diverses tentatives pour le contacter, la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA) a pris la décision d’envoyer le Rodriguais Facson Perrine (63.5 kg) pour défendre cette ceinture. Il sera ainsi à Libreville du 6 au 9 juin pour disputer ce tournoi professionnel. Mais avant cela, il aura l’occasion de participer, avec six autres tireurs, à la Coupe du monde de la WAKO (World Association of Kick-Boxing Organization) , prévue du 16 au 19 mai, en Hongrie.
La WAKO Pro a pris contact avec la fédération locale, afin que Mervyn Babajee mette sa ceinture en jeu. Malheureusement, ce dernier ne vit plus à Maurice et selon l’entraîneur national, Judex Jeannot, les tentatives pour le contacter se sont avérées vaines. Après discussion, la WAKO Pro a accepté que Facson Perrine défende la ceinture. Pour Judex Jeannot, le tireur rodriguais respire actuellement la grande forme et le fait de passer de la catégorie 63.5 à 66.8 kg ne devrait pas poser de gros problème. « Le poids de Facson tourne autour des 65 kg et je ne pense pas qu’il aura des problèmes pour boxer dans une catégorie supérieure », a fait remarquer l’entraîneur national.
Ce dernier est d’autant plus confiant lorsqu’il considère que le tireur s’est bien repris après une année 2012 noire. Une année où il a d’ailleurs été privé de déplacement en Afrique du Sud en raison de sa baisse de forme. « Il fallait lui faire comprendre qu’aucune place n’est réservée dans la sélection. Il a compris le message et cela me fait énormément plaisir de revoir le Facson que nous avions connu dans le passé », s’est réjoui Judex Jeannot. Selon lui, le tireur a retrouvé toutes ses sensations et le fait d’avoir gagné en puissance lors de son stage en Thaïlande va l’aider pour la suite de sa carrière.
Judex Jeannot a ajouté que Facson Perrine lui envoie actuellement de très bons signaux, ce qui lui fait croire que le Rodriguais a les qualités et les moyens de réaliser une bonne performance au Gabon. « Facson fait preuve de beaucoup de sérieux et de détermination. On constate à chaque séance d’entraînement qu’il est très motivé et a beaucoup d’envie. J’espère tout simplement qu’il continue dans cette voie », a-t-il souligné. Avant ce tournoi, Facson Perrine aura une belle occasion de se préparer en participant à la Coupe du monde en Hongrie.
Une compétition qui verra également la participation de Burtland Simisse (51 kg), de Fabrice Bauluck, de Fanfan Nagamah (54 kg), de Jessica Jocelyn (52 kg), de Ketty Rousseau (56 kg) et de James Agathe (81 kg). Pour l’entraîneur national, la préparation se passe bien et tous les sept tireurs sont bien. Il dira cependant que Facson Perrine et Fabrice Bauluck sont en avance dans leur préparation dans la mesure où ces derniers, tout comme Fanfan Nagamah, possèdent une grosse volume d’entraînement avec deux séances quotidiennes. « Ces boxeurs ne travaillent pas et je tiens à remercier Philippe Hao Thyn Voon de PAD&CO pour avoir permis à Fabrice Bauluck d’avoir un mois de congé pour préparer cette compétition. Je lui ai expliqué la situation et il a tout de suite donné son feu vert », a expliqué Judex Jeannot.
James Agathe à la Coupe du monde
Ce dernier a ajouté que James Agathe a repris les entraînements il y a une dizaine de jours et ce, après avoir été  plâtré à la suite d’un accident de moto. Selon lui, le tireur est revenu très fort et se trouve dans de bonnes conditions. Le seul hic est que Judex Jeannot n’aura pas l’occasion de voir James Agathe en compétition dans la mesure où le tournoi du 20 avril a été renvoyé. L’entraîneur national y tenait beaucoup dans le sens où James Agathe effectue son retour au kick-boxing après un passage d’une année et demie en boxe anglaise. Il n’empêche, a-t-il souligné, que le tireur possède beaucoup de qualités et il espère que ce dernier fera encore parler de lui comme cela a été le cas dans le passé.
Pour conclure, Judex Jeannot a indiqué que l’objectif est que les sept tireurs reviennent avec une médaille chacun. Il pense aussi que Fabrice Bauluck et Facson Perrine possèdent de très bonne chances d’aller très loin dans cette Coupe du monde. « Fabrice et Facson seront difficiles à battre. Il n’empêche que dans une compétition de ce niveau, aucun combat n’est gagné d’avance. Il y a des petits détails qui jouent lors d’un combat et l’objectif sera de rester très concentré et de continuer à travailler avec autant de sérieux et de détermination », a-t-il fait ressortir.