Après plus de trois ans à la présidence de la Fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines assimilées (FMKBDA), Jérémie Rousseau a soumis sa démission. Une démission rendue effective à l’issue d’une réunion du comité directeur de la fédération. De ce fait, le Dr Allen Naraidoo, jusque-là 1er vice-président, assumera l’intérim à la présidence en attendant l’assemblée générale élective prévue en janvier ou février de l’année prochaine.
Cette démission peut surprendre dans le sens où le principal concerné a été aux commandes d’une discipline en plein épanouissement ces dernières années. Pour preuve, les nombreux podiums acquis à la Coupe du Monde et aux championnats d’Afrique, de même que le sacre de Fabrice Bauluck et James Agathe à la dernière édition des championnats du monde au Brésil. D’ailleurs, Jérémie Rousseau était à la tête de la délégation qui s’était rendue en Hongrie dans le cadre de la Coupe du Monde en juin dernier. Compétition au cours de laquelle James Agathe s’était retrouvé sur la plus haute marche du podium.
Reste que Jérémie Rousseau n’a pas voulu réellement s’appesantir sur les raisons qui l’ont poussé à prendre la porte de sortie. « Quand quelqu’un prend des initiatives, certains voient cela comme une menace, d’autres comme une bénédiction ». Quelles initiatives ? Il n’en dira pas plus, tout en avançant des raisons personnelles. « J’ai pris une décision et je suis arrivé à la conclusion qu’il était temps de partir », souligne-t-il tout en remerciant le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Rtioo, le Chief Executive du Trust Fund for Excellence in Sports, Michael Glover, et les différents commanditaires pour leur soutien.
Toujours est-il que Jérémie Rousseau avoue avoir vécu une belle expérience aux commandes de la FMKBDA. « J’ai fait mon possible et on ne peut rien me reprocher. Je suis heureux d’avoir travaillé pour la fédération et les tireurs. Maintenant, il est temps que je me concentre sur ma famille et ma carrière professionnelle ». Pour rappel, il avait succédé à Michael Chelvan à la présidence et avait pris ses fonctions en mars 2011.