La Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA) a réuni ses membres, encadreurs, compétiteurs et juge-arbitres, dimanche, à Roche Brunes. L’occasion de faire le bilan de l’année écoulée et de parler des projets pour l’année en cours. Selon l’entraîneur national, Judex Jeannot, 2015 sera une année très importante dans la mesure où de nouvelles ouvertures s’offrent à la FMKBDA. Hormis l’opportunité de rejoindre un circuit professionnel en Afrique du Sud, Maurice pourrait aussi intégrer la Fédération internationale de Boxe arabe professionnelle (FIBAP). 2015 sera également l’année où la FMKBDA procédera au remplacement de son président démissionnaire Jérémie Rousseau en 2014. Une assemblée générale est prévue à cet effet le 7 février prochain, à Rose-Hill.
2015 sera une année très importante, a d’emblée déclaré Judex Jeannot, non seulement pour la fédération, mais aussi pour les tireurs. Car deux opportunités majeures se présentent à eux. Il y a d’abord l’invitation pour faire partie de la FIBAP, cela à la suite de la participation de Judex Jeannot au congrès de cette instance en décembre dernier à Dubayy. « Tous les pays d’Afrique étaient présents, y compris Madagascar et l’Afrique du Sud, deux pays amis avec qui nous travaillons depuis un long moment. Pendant mon séjour à Dubayy, j’ai également eu l’occasion d’assister aux Championnats du monde féminin et je dois dire que c’était formidable », a-t-il déclaré.
Ce qui a impressionné Judex Jeannot, ce sont les gros moyens dont dispose la FIBAP. « Quand vous voyez le ministre des Affaires Etrangères de Dubayy, aussi bien que le chairman de Emirates Airlines à ce congrès et compétition, cela vous donne une idée de l’ampleur et des moyens dont dispose cette fédération », a-t-il ajouté. Pour lui, c’est très important pour les tireurs de pouvoir évoluer dans ce genre de circuit de haut niveau, car cela leur procurera une autre source de motivation. Judex Jeannot a d’ailleurs été invité à une réunion de la FIBAP prévue du 24 au 28 mars prochain en Jordanie où il sera question de finaliser les projets pour l’année en cours. « Je ne sais pas si je ferai le déplacement, car j’ai actuellement beaucoup d’engagements. Au cas contraire, c’est quelqu’un d’autre qui ira », a-t-il souligné.
Circuit pro en Afrique du Sud
La FMKBDA a indiqué avoir eu des discussions avec les promoteurs sud-africains John Viljoen et Shaw Moorcroft lors de sa récente visite à Dubayy.
Ce dernier, avec qui la FMKBDA travaille depuis un bon bout de temps, a invité Fabrice Bauluck (-54 kg) et James Agathe (-81 kg) à rejoindre le circuit professionnel en Afrique du Sud. « Ce qui est bon avec le circuit professionnel, c’est que nous n’avons aucun souci à nous faire en ce qui concerne les billets d’avion. Tout est pris en charge par les organisateurs. De plus, les tireurs bénéficient d’une prime. J’ai eu l’occasion de parler avec les tireurs et je leur ai bien fait comprendre l’importance de procéder par étape dans ce genre de situation », a expliqué l’entraîneur national. Ce dernier dit beaucoup compter sur Fabrice Bauluck et James Agathe au cas où ils sont appelés à boxer chez les pros. « Car c’est une opportunité qui va ouvrir des portes aux jeunes adeptes du sport pieds-poings. »
Hormis ces deux circuits professionnels, la FMKBDA participera aux Championnats du monde seniors prévus pour la période septembre-octobre. A ce jour, le lieu de la compétition n’a pas encore été officialisé, même si dans un premier temps le nom de la Serbie avait été évoqué. Selon Judex Jeannot, cette situation pourrait avoir un lien avec la tenue, cette année, de l’assemblée générale de la World Association of Kick-Boxing Organization(WAKO). Une assemblée très importante dans le sens où les membres seront appelés à élire un nouveau président en remplacement du titulaire Enio Falsoni, gravement malade depuis plus d’une année. Pour ce qui est de la compétition elle-même, l’entraîneur national souligne qu’elle sera la priorité de l’année.« L’objectif est que nos deux champions du monde 2013 (Ndlr : James Agathe et Fabrice Bauluck) confirment. Car il est très important pour eux de retenir leurs titres, afin de montrer qui ils sont vraiment et de quoi ils sont capables. »