Première compétition de la saison au niveau du kick-boxing, le tournoi à cachet regroupera sept tireurs, soit trois dans la fourchette 52-56 kg et quatre pour les 68-74 kg. Sept tireurs qui brigueront donc les cachets de Rs 5 000 samedi à partir de 17h30 au gymnase Dr James Burty David à Curepipe lors d’une compétition qui se déroulera en système de poule. Ils ont été retenus à l’issue de la pesée effectuée, hier soir, et évolueront en trois rounds de 1’ 30 lors de chaque combat.
Chez les 52-56 kg, Fabrice Bauluck trouvera sur sa route Burtland Simiss et Cédric Changou. Si le médaillé d’or à la Coupe du Monde et champion d’Afrique partira avec la faveur des pronostics, il n’en demeure pas moins que ses deux jeunes adversaires tenteront de lui mener la vie dure. D’ailleurs, Simiss et Changou avaient fait montre de bonnes dispositions la saison dernière, notamment lors des compétitions nationales et du stage en Afrique du Sud. Il est à noter que Thierry Sougris a dû déclarer forfait en raison d’une blessure.
Du côté des 68-74 kg, Boris Brissonnette, fort de sa médaille de bronze acquise lors de la Coupe du Monde l’année dernière, sera le tireur à surveiller. Les trois autres tireurs engagés seront le Malgache Antoine, licencié du comité régional de Port Louis, Dario Naranayasawmy et Chandiren Armoogum. Ce dernier avait décroché le titre national en KI la saison dernière. Ce tournoi à cachet sera agrémenté de cinq combats et bénéficiera du soutien de la municipalité de Curepipe. Par contre, aucun combat féminin ne se déroulera du fait que Ketty Rousseau s’est blessée au cours d’une séance d’entraînement.
Par ailleurs, James Agathe, qui a démissionné de la boxe anglaise vers la fin de la semaine dernière, a rencontré les dirigeants de Fa fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines assimilées, hier soir. Selon toutes probabilités, il devrait reprendre le chemin de l’entraînement la semaine prochaine afin de tenter de briller de nouveau dans une discipline qui l’avait portée vers les sommets.