Dans le cadre de son plan directeur, le groupe Médine dévoile deux projets phares du pôle Éducation pour la région de Pierrefonds : la construction d’un amphithéâtre, qui accueillera les activités de l’ESSEC Business School, et la construction d’une école de Vatel d’une capacité de 250 étudiants.
L’amphithéâtre d’une superficie de 300 m2 est actuellement en construction, selon les spécifications de très haut standard de l’ESSEC, à côté du centre de formation Talents, à Pierrefonds. Le premier coup de pioche pour la construction de l’amphithéâtre a été donné le jeudi 21 juin.
L’ESSEC Business School, une institution d’enseignement supérieur basée en France, est spécialisée dans le domaine du management. Cette école se distingue par une forte implication dans des activités de recherche portant sur l’univers des organisations en général et notamment des entreprises. L’ESSEC Business School est la septième meilleure business school au monde dans le classement Financial Times Open 2012.
Selon le Protocole d’accord entre le groupe Médine et l’ESSEC, cette dernière louera ces facilités afin d’y dispenser sa formation en business management : le « ESSEC General Management Program for Mauritius and South-East Africa ». Cette formation comporte six modules d’une semaine chacun ; quatre seront dispensés à Maurice, un à Singapour et l’autre en Inde. Toutefois, en fonction de la demande chez les hauts cadres mauriciens et de la région, l’ESSEC pourrait élargir son portefeuille de cours de management dispensés à Maurice.
Le groupe Médine a également signé un Protocole d’accord avec Vatel, École Supérieure de Commerce et de Gestion dédiée à l’hôtellerie et au tourisme, portant sur la construction d’une école pouvant accueillir 250 étudiants, à Pierrefonds. Vatel forme les cadres opérationnels et supérieurs pour l’hôtellerie et le tourisme international. Le groupe diffuse son enseignement à travers une vingtaine d’écoles à travers le monde. L’ouverture de cet établissement, dont les plans sont en cours de finalisation, est prévue pour septembre 2013.
La direction de Médine explique que ces projets sont en ligne avec l’ambition du gouvernement de faire de Maurice un knowledge hub.