Dans nos colonnes, divers commentaires et analyses ont été faits sur la fin du traité de Non Double Imposition avec l’Inde (DTAT). La plupart étaient centrés sur les conséquences économiques sur notre secteur offshore. Kris Valaydon, avocat, diplômé en sciences politiques, ancien Assistant-Clerk à l’Assemblée nationale, ancien haut fonctionnaire des Nations unies et auteur politique, jette un autre regard sur la question et évoque, lui, la dimension identitaire. Détenteur d’un doctorat de la Sorbonne, il est en train de terminer un livre sur les « dérives identitaires » à Maurice. Il argue qu’« il y avait dans l’épisode DTAT, une occasion (ratée) de promouvoir le nationalisme mauricien ».