Décimée par le départ de ses effectifs à partir du week-end dernier, l’écurie Hurlywood devra mettre la clef sous le paillasson. Ainsi en ont décidé les administrateurs du Mauritius Turf Club. Par conséquent, celle qui avait vu le jour fin 2013 et avait commencé ses activités en même temps que Jean-Michel Henry n’est plus. Cependant, l’entraîneur Randhir Pertaub conserve sa licence et pourra refaire une demande d’écurie en son nom.
La question qui se pose est ce qui a bien pu se passer au sein de l’écurie Hurlywood, celle-là même qui s’était révélée lors du premier succès de Pierneef. Une victoire qui avait suscité des interrogations suite aux grosses mises effectuées sur ce cheval. A cette époque des grandes amours, c’était le côté spectacle qui prévalait à l’écurie où Randhir Pertaub était épaulée de près par Vicky Veeramootoo et son stable supervisor Candice Dawson.
Mais, depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Randhir Pertaub parle de divergence d’opinion et de différentes façons de penser alors que dans un premier temps il avait clamé haut et fort que c’est lui seul qui dirigeait la barque. «Si j’ai envie que Vicky Veeramootoo reste, il restera. Si je veux qu’il parte, il partira», avait-t-il dit à tout un chacun qui lui faisait part avoir eu vent d’un certain malaise au sein de son établissement.
Benedict Woodworth, la goutte d’eau ?
On disait que Vicky Veeramootoo n’appréciait pas Benedict Woodworth qui restait cependant dans les plans de Randhir Pertaub. Ce serait cette divergence qui aurait été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.
Pas plus tard que vendredi dernier, lors d’une conversation que Turf Magazine a eue avec Randhir Pertaub, rien ne laissait présager que le départ de Vicky Veeramootoo était si proche. On parlait certes de son adhésion à l’écurie Perdrau et Alain Perdrau avait répondu n’avoir jamais eu contact avec la personne concernée, ou à l’écurie Allet. Là aussi, Vincent Allet répondit par la négative. Or, quelques heures après, on devait apprendre que 15 chevaux avaient déjà quitté l’écurie Hurlywood pour s’adjoindre au yard de Vincent Allet. Suivit ensuite le reste des effectifs, soit encore 7 unités qui firent que l’écurie Pertaub se retrouva complètement dégarnie.
Randhir Pertaub resta décidé à conserver son écurie. Il déclara haut et fort qu’il avait déjà procédé à l’acquition de 5 chevaux de l’écurie Foo Kune avant même le départ de Vicky Veeramootoo. Ainsi, mardi matin, tous ceux présents à l’entraînement purent voir Esteco, Glitter Star, Joe’s Legacy et Absalom travailler sous la selle de Benedict Woodworth en attendant que Spacebeam ne vienne les rejoindre.
Randhir Pertaub fit aussi part de son intention d’acheter cinq nouvelles unités et faire aussi une proposition à l’écurie Foo Kune pour le nouveau Polar Palace.
Or, l’écurie Hurlywood ne se trouvait plus en conformité avec les Directions For The Racing Season 2014. La section A.2 fait mention que « Should any stable’s horse population fall below their lower limit of their category, they are required within one month to increase their horse population to the required level or have their overall category amended. In relation to a C licence, if the horse population falls below 6, they are required within one month to increase the population to 6 or over or appear before the Board of Stewards and show cause why their licence should not be revoked.»
Il est aussi fait mention de l’acquisition de quatre nouveaux chevaux pour être éligible à exercer.
Ainsi, l’écurie Hurlywood n’est plus. Randhir Pertaub conserve cependant sa licence d’entraîneur et pourra formuler une autre demande en faveur d’une écurie quand il se sera conformé aux conditions requises.
Il est à savoir qu’il existe trois catégories de licences. A licence (31-60 chevaux), B licence (15-30 chevaux) et C licence (6-14 chevaux).