Un petit arrière-goût amer pour l’Association des Hôteliers et Restaurateurs de l’île Maurice dans son combat contre la menace-requins avec le projet de Growfish International (Mauritius) Ltd.

Ce regroupement professionnel et ses conseils légaux étaient fin prêts pour entamer le débat jeudi devant l’Environment and Land Use Tribunal du ministère de l’Environnement dans son appel contre l’EIA Licence à ce projet d’aquaculture au large de Flic-en-Flac. Mais à la toute dernière minute, une communication officielle informait les parties concernées que « the case cannot be heard on the scheduled date and is removed from the cause list of 25 January ». La raison est que « the composition of the Bench with the appointment of new assessors by the Honourable Attorney General to hear new cases is still in the process ».