Dans un accès de colère, Dronah Satyam Fullee, 23 ans, a asséné une vingtaine de coups de couteau à son père, Dekha Fullee, 73 ans, un ancien assistant surintendant de police. Dans cette agression d’une brutalité incroyable, la victime a eu trois perforations au coeur et son oeil gauche éborgné de même qu’un rein sectionné. C’est ce que révèle l’autopsie pratiquée samedi par le Chief Police Medical Officer, le Dr Sudesh Kumar Gungadin. Le premier suspect interpellé par les limiers de la CID de la Western Division et de la Major Crime Investigation Team (MCIT) n’a été autre que le fils de la victime, qui avait des traces de sang sur ses vêtements et sur ses jambes.
Le crime a été commis vers 19 h vendredi, alors que le cadavre de la victime, gisant dans une mare de sang, a été découvert samedi à 10 h dans la salle de bain de son appartement au rez-de-chaussée du complexe résidentiel du Cybervillage à Ebène. Dans un premier temps, le fils devait tenter de mettre les enquêteurs sur la fausse piste d’un cambriolage. Il devait alléguer que trois cambrioleurs avaient agressé mortellement son père.
Mais cette fausse thèse du meurtrier présumé allait être démantelée en début d’après-midi samedi avec l’audition à titre de témoin d’un chauffeur de taxi.
Ce dernier allait fournir des éléments cruciaux sur l’emploi du temps du fils de la victime dans la nuit de vendredi à samedi. Confronté à ces éléments en fin de journée, Dronah Satyam Fullee devait passer aux aveux pour ce parricide. Il devait expliquer qu’il en avait marre d’être humilié et insulté par son père depuis des années pour tenter de justifier son geste, alors que ses deux soeurs étudient actuellement à l’étranger.
Dans la matinée, le suspect a été traduit devant le tribunal pour son inculpation provisoire pour le meurtre de son père. Il a également soumis une demande pour un avocat commis d’office en vue de l’assister lors de son interrogatoire. De procédures ont été initiées à cet effet et de ce fait, l’interrogatoire formel et la reconstitution des faits sur les lieux du crime devront attendre la nomination d’un avocat. Le suspect a été reconduit en cellule policière.