À la recherche du sens…nous devons réinvestir cet espace et ce temps que nous habitons. Loin de me plaindre ou de donner dans la nostalgie quant à « letan lontan », je vois des possibilités infinies, grâce à toutes les connaissances, les apports de la science, des nouvelles technologies, pour aller vers une vie plus harmonieuse, en puisant dans les valeurs qui nous rassemblent peu importe le milieu d’où l’on vient, notre foi ou que sais-je encore…Nous sommes ce peuple du Sud, qui évolue ensemble sur ce petit caillou de l’océan Indien, mais ô combien envié par beaucoup et nous pouvons devenir un exemple dans cette mouvance mondiale pour la préservation de la planète, si nous nous en donnons les moyens.
Tu entends parler de COP21, de traités, d’engagements internationaux et tu ne sais pas trop quoi penser de tout cela. Je te comprends car les incohérences entre les discours et les actions sont trop nombreuses. Tu ne sais plus qui croire? « Alors, crois en toi! » Aujourd’hui j’aimerai te parler de notre rôle à tous dans l’urgence de revoir tous ces petits réflexes de notre quotidien, de ces déchets que tu sèmes sur ton passage, de toutes ces fois où tu regardes les bulldozers raser la beauté de ton pays et que tu ne fais rien, ces pesticides que tu sèmes dans les aliments qui vont nourrir tes enfants et les tuer à petit feu…Je t’invite à réfléchir sur tout ce que tu pourrais faire mais que tu ne fais pas, par paresse, par inconscience, par insouciance, car tu n’aimes pas bousculer des habitudes… Tu ne mesures pas la portée de chacune de tes actions, trop souvent, mais tu devrais te rappeler que nous sommes chacun de nous de puissants acteurs de là où l’on se tient. « Être homme, c’est précisément être responsable. C’est sentir, en posant sa pierre, que l’on contribue à bâtir le monde. » (Antoine De Saint-Exupéry).
Béton, béton, béton
Effectivement, tous tes efforts ne suffiront pas car au-dessus de toi il y a ces monstres pollueurs et empoisonneurs, qui échangent des poignées de mains en or avec ceux qui sont censés te protéger. Or, tu le sais, ceux qui remplissent les lieux de pouvoir chez nous, ne sont eux-mêmes que très peu sensibilisés à la cause écologique si on ne prend pas en compte leurs motivations douteuses dans le cadre de certains projets. Pour eux « développer » c’est lorsque le béton coule à flots. Pourtant quelques voix s’agitent pour leur dire que l’urgence écologique doit être au coeur de nos préoccupations et que si nous ne voulons pas sombrer, nous devons nous atteler à une planification dans ce sens. Les nations fortes et éclairées de demain, seront celles qui auront compris cela. Nous avons une jeunesse formée, qui possède l’expertise nécessaire, les connaissances pour aider dans cette transition, si elle se donne la peine de sortir des sentiers battus, et d’aller vers celui de la créativité pour reprendre notre avenir en mains et des mains, d’imposteurs. J’en appelle à la conscience citoyenne, pour préparer demain.
Enclencher une véritable planification écologique c’est aussi organiser et tracer les sillons vers un autre mode de développement, en interrogeant nos besoins, en respectant ce qui nous entoure, qui nous sommes, ce que nous avons à offrir de véritablement authentique, en repensant nos modes de production, de consommation… Il s’agit aussi de penser à la transition énergétique, et non d’implanter une énième centrale à charbon.  On nous bassine toujours avec le beau concept creux de Maurice Île Durable et pourtant ils ne vont pas se gêner à construire dans des zones sensibles, qui auraient mérité la plus grande attention en matière de préservation. Je ne vais pas énumérer tous les projets que nous avons vu défiler depuis ces 15 dernières années. Nous les prenons constamment en pleine face, ces murs qui les entourent durablement qui, de surcroît, nous privent d’accéder aux plus beaux coins de l’île. Des hôtels, des villas de luxe à ne plus savoir quoi en faire…et ils vont en construire d’autres. Nous ne pouvons plus nous taire face à cet écocide et au pied de nez que nous font les dirigeants car, Mauricien, tu n’es pas que ces petites mains qui se tuent à la tâche pour servir les autres. Il est inadmissible qu’aujourd’hui tu vois ton île, ces petits coins de beauté qui font du bien à ton âme, uniquement lorsque tu enfiles ton tablier pour récurer des carrelages luxueux, en te disant que tes enfants ne profiteront jamais de tout cela. Ce système fait perdurer et creuse les inégalités, avec cela, la destruction autour de nous.
Actions en communauté
Ne donne ni dans la haine ni dans l’envie devant ce qui est un massacre écologique et non un idéal, à atteindre, une réussite, car ce faisant tu te perds toi-même et ton île t’échappe. Mais deviens ce citoyen responsable au quotidien, face à ces projets d’une politique passéiste et sans vision, auxquels il faut mettre un terme; certains peuvent encore être arrêtés. Transmets à tes enfants les valeurs de préservation et de respect de la Nature. Le peuple est la solution pour que s’ouvre cette voie moins grise et plus verte, une voie que chaque citoyen est amené à construire ensemble; de ton petit jardin que tu cultiveras avec soin, à tes actions en communauté qui amèneront des tournants pour ton pays et les générations futures.  
Je terminerai en te disant qu’il y a une grande joie à se repenser, se réinventer, se redécouvrir, à réagir et la joie est encore plus grande lorsque tu te rends compte que certains de tes choix peuvent avoir des retombées positives sur tout un petit monde. Replace-toi dans ton espace et ton temps, Citoyen, et agis!