Un ultimatum de quatre jours à l’Attorney General

Clency remet ça ! Après avoir observé une grève de la faim de 16 jours en avril dernier pour réclamer la mise sur pied d’une Land Court, il a organisé ce mardi une manifestation de 11 personnes devant le bureau de l’Attorney General, Maneesh Gobin, à Port-Louis. Il a, en compagnie des membres du comité de soutien, tous munis de pancartes, déploré la lenteur avec laquelle le gouvernement est en train de traiter ce dossier. Il menace cette fois d’organiser une manifestation dans les rues de la capitale et de déclencher une nouvelle grève de la faim jusqu’à ce que projet se concrétise. Entre-temps, il accorde un ultimatum de quatre jours à l’Attorney General, Maneesh Gobin, pour la mise sur pied d’une Land Court.

« Je constate que cette grève de la faim de 16 jours que j’ai menée est finalement tombée dans l’oreille d’un sourd. Nous n’avons pas encore vu la lumière au bout du tunnel. Après cette manifestation, nous sommes en train d’envoyer un signal à l’Attorney General, Maneesh Gobin, pour lui dire qu’il est en train de faire le contraire de ce que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, avait déclaré dans le budget. Nous avons reçu une lettre de l’Attorney General faisait tout simplement un compte rendu du conseil des ministres. Le ministre est à mon avis en train de “buy time” », a déclaré Clency Harmon lors d’une déclaration à la presse.

« Si jusqu’à vendredi matin nous n’avons pas une réponse favorable de l’Attorney General, nous allons alors déclencher une nouvelle grève de la faim à partir de midi sur le parvis de l’église Immaculée Conception. Cette fois-ci, nous allons réclamer une garantie en écrit que la loi pour l’institution d’une Land Court sera inscrite à l’ordre du jour du Parlement », a déclaré Clency Harmon. « J’ai l’impression que l’Attorney General est devenu froid et arrogant. Il ne semble pas intéressé à aller de l’avant avec ce tribunal. J’ai comme impression que même si on meurt après une grève de la faim, cela n’aura aucun effet sur ce gouvernement. On ne peut pas continuer à vivre dans la misère tout en continuant à voir que nos terres continuent à être exploitées et bradées par des envahisseurs. Ce n’est pas normal. Je pense que le gouvernement est en train de jouer avec nous », dit-il.

Il est à noter que Clency Harmon avait mis fin à sa première grève de la faim le 12 avril suite à l’engagement pris par le gouvernement de consulter le bureau de l’Attorney General pour déterminer si la Courts Act sera amendée pour mettre sur pied un Land Tribunal, un Land Court ou une Land Division. Un comité de coordination présidé par Dev Manraj et des membres du groupe de soutien à Clency Harmon avait été constitué pour en faire un suivi.