• L’autoroute sera pleinement opérationnelle d’ici la mi-juillet, affirme le ministre

L’autoroute Terre-Rouge-Verdun sera complètement opérationnelle vers la mi-juillet. C’est l’annonce faite par le ministre des Infrastructures publiques, Nandho Bodha, mardi à l’Assemblée nationale en réponse à une question du député MMM Aadil Ameer Meea. « Les travaux de réparation devront prendre fin en mai et la route sera réaménagée en juin », a souligné le ministre.

Une énième promesse pour cette route ouverte à la circulation en 2013, mais partiellement fermée depuis janvier 2015, après l’effondrement du tronçon Ripailles/Valton, devenu un vaste chantier depuis. Nando Bodha concède que le chantier a accusé du retard. Il a ainsi fait ressortir qu’alors que des travaux de réparation confiés à Transinvest Ltd et démarré en mai 2017 devaient prendre fi n en mars 2018, lors de l’exécution des tâches en juillet 2017, après de fortes pluies torrentielles, de nouvelles fissures sont apparues. Les travaux ont dû être interrompus et, par conséquent, sur recommandations du Pr Magnan, la Road Development Authority (RDA) a fait appel aux services de SEREMA, organisme public français spécialisé dans ce type de travail, et chargé de réaliser les designs pour le renforcement. Le contrat pour les travaux a été alloué à la firme Synohydro en septembre 2018.

A ce stade, l’installation des 180 pieux nécessaires au renforcement de la route a été complétée et des tests ont aussi été effectués. Le rapport de SEREMA est attendu. Les travaux de remblayage progressent, indique Nando Bodha qui annonce la fi n des travaux pour mi-juillet 2019. « L’autoroute Terre-Rouge/ Verdun sera alors pleinement opérationnelle », affirme-t-il, faisant ressortir que parallèlement les travaux pour la sécurisation des pentes, soit le flanc gauche de la route, en amont après le rond-point de Ripailles, sujettes à des risques de glissement de terrain, sera aussi terminée.

Coût total : près de Rs 5 milliards

Le ministre a soutenu qu’il n’y a pas eu de variations des coûts pour ces travaux additionnels. Il déclare que le coût des travaux de réparation se monte à Rs 282M, incluant l’installation des 180 pilotis. L’État a également déboursé Rs 123M pour les travaux de réhabilitation confiés à la firme Synohydro, alors que les travaux de recherches géotechniques ont coûté Rs 6M. Au total, l’autoroute Terre-Rouge/Verdun aura coûté près de Rs 4, 6 milliards. Soit quelque Rs 3 milliards de plus du coût initial de Rs 1,2 milliards passé sous l’ancien régime à Rs 2 milliards et ensuite, après la deuxième phase, à Rs 4 milliards.