Des habitants du Hochet (Terre-Rouge), plus précisément de la Rampersad Lane, vivent dans la peur et de l’insécurité du fait de l’absence de clarté dans l’endroit le soir venu.

Ne disposant que d’un seul lampadaire, qui plus est actuellement défectueux, ils demandent au conseil de district de réparer ce dernier et d’en installer d’autres.

Autre problème : la présence d’un terrain vague dans la ruelle, potentiellement théâtre d’activités suspectes, d’autant que plusieurs cas de vols ont été signalés dans la région, y compris en pleine journée. Rappelant qu’un budget avait été voté pour l’installation de lampadaires, les habitants veulent ainsi savoir ce qui est advenu de cet argent.

« J’ai déjà pris contact avec le conseil de district pour que des actions soient prises dans les meilleurs délais », avait répondu à ce propos la ministre Fazila Jeewa-Daureeawoo au député Sudesh Rughoobur.

Et ce dernier de rappeler que depuis janvier, « il y a une grosse pénurie d’ampoules au niveau du conseil de district de Rivière-du-Rempart », avant d’ajouter que les services offerts par le conseil de district sont « irréguliers ».