L’après-partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes constitue une nouvelle donne sur l’échiquier politique en raison du retour d’Arvin Boolell à l’Assemblée nationale. Selon les recoupements effectués par Le Mauricien, les tractations politiques sont engagées en ce début d’année 2018 au sujet des permutations possibles dans les rangs de l’opposition parlementaire, le poste de leader de l’opposition étant, dit-on, en suspens.

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal) et Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In