Un groupe de citoyens mauriciens s’est réuni à Port-Louis, le samedi 9 novembre, pour effectuer « un recensement discipliné et rigoureux » de ceux qui n’ont pu voter aux élections générales car n’étant pas enregistrés auprès de la Commission électorale.

Cette initiative revient à Géraldine Hennequin-Joulia et Jean-François Leckning. L’exercice de recensement s’est tenu au Centre Marie-Reine de la Paix, Rue St Georges. Les non-recensés devaient s’y rendre avec leurs cartes d’identité.

Géraldine Hennequin-Joulia a questionné « cette anomalie » du système mis en place. « Il nous faut trouver la faille (…) car il s’agit d’une question démocratique importante », a-t-elle soutenu.

Pour rappel, plus de 6 000 personnes n’ont pu accomplir leur devoir civique lors des élections générales du 7 novembre, n’étant pas enregistrées auprès de la Commission électorale.