Il réussit sa meilleure saison de sa carrière et il dit avoir signé samedi avec Wonder Kid sa belle plus monte en cinq ans de carrière. Curieusement, sa saison risque de prendre fin prématurément, son double cas Captain Magpie-The Colonels Sons est suspendu au-dessus de lui comme une épée de Damoclès. Ces deux appels figurant à l’agenda du Board Of Appeal aujourd’hui (jeudi 25 septembre). Entre-temps, Jeannot Bardottier savoure ses 23 victoires dans ce présent exercice et souligne que toute nouvelle victoire n’est désormais que du bonus.
« C’est vrai, je vis ma meilleure saison depuis que j’exerce ma profession, » lâche l’actuel leader au classement des jockeys mauriciens. Bardottier, 29 ans et qui a débuté au Champ de Mars en 2009 après un an et demi d’apprentissage en Angleterre (les hippodromes de York et Newmarket), s’est encore signalé à ses fans dimanche dernier au Champ de Mars. Un doublé avec deux victoires coup sur coup aux quatrième et cinquième courses de cette 30e journée, avec Hancock’s Dynasty et Wonder Kid.
« Avec Wonder Kid, c’est le côté spectaculaire de sa démarche finale qui m’a plu. Au tournant, j’étais à l’avant-dernière position avec un parcours difficile. Mes adversaires directs avaient bénéficié d’un clear run. Je n’avais d’autre alternative que de me faufiler entre Makes Me Wonder et Parado. On l’a fait de façon spectaculaire pour dominer au final Forest Panther de 0, 05 longueur ».
Cette victoire a aussi plu à l’entraîneur Alain Perdrau qui, au moment de notre entretien avec Bardottier mardi, a tenu à le lui dire. « Jeanot a monté Wonder Kid avec un autre style, démontrant toute sa vigueur, sa puissance ». À quoi le jockey a aussitôt répliqué : « c’est la meilleure monte de ma carrière ».
Juste avant Wonder Kid, « Bardo » a mené bon port Hancock’s Dynasty dominant avec autorité le fuyard Mister Brightside. « Celui-là, on a été le chercher en force. Il a été tout aussi impressionnant à l’emballage final. A mi-ligne droite quand ma monture a accéléré, j’étais confiant de rattraper Mister Brightside. C’était quelque part une victoire attendue du côté de l’écurie Perdrau ».
« La meilleure monte de ma carrière »
Jeanot Bardottier aurait pu s’offrir le deuxième hat-trick de la saison si Divine Crusader n’avait pas été desservi par la malchance dans l’épreuve de clôture. « On a été gêné à 600m du but par Domani (ndlr Richard Mullen en a pris une journée de suspension pour sa faute). Le gagnant, Blood Buccaneer, a profité de cet incident pour s’imposer ».
Les deux autres montures de Bardottier ont couru non-placés dimanche. « Grand Baie a été decevant. Il n’a jamais montré de l’intérêt à la course. La course de Ice Trigger est à ignorer. Un rideau de chevaux s’est dressé devant lui quand il a commencé à trouver son momentum ».
Avec 23 victoires dans son escarcelle, le meilleur local boy actuel estime avoir déjà rempli son contrat. « Mon objectif initial est largement dépassé. Je voulais en début de saison effacer mes 14 victoires de 2011 qui constituaient mon record personnel. Je suis aujourd’hui dans le top 4 et comme l’appetit vient en mangeant, je peux nourrir l’ambition de décrocher le titre, n’étant qu’à deux longueurs du leader Johnny Geroudis ».
Le seul hic demeure les suspensions qui guettent Jeanot Bardottier. Ses deux appels seront entendus cet après-midi (jeudi). Avec 28 points aux Demerit Points, il pourrait retomber à 19 points à condition que les deux sanctions (6 points et 3 points respectivement) soient rayées. « Si j’ai un appel défavorable, c’est fini pour ma saison c’est sûr. Si je survis à cette double sanction, je pourrais continuer à rêver au sacre, même si avec 19 points, je n’ai plus le droit à l’erreur. Je fais un appel au Mauritius Turf Club pour revoir ces Demerit Points. On est sanctionné deux fois à mon avis pour une même faute, la première en s’acquittant de l’amende et de la suspension pour la dite faute commise et l’autre avec les points accumulés aux Demerit Points pour les mêmes fautes et qui aboutissent au couperet final ».