Quatorze mois après le coup de filet de l’escouade de Plaine-Verte de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) avec la saisie de 12 kilos d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 180 millions, l’Office of the Director of Public Prosecutions (DPP) a donné son feu vert en ce début de semaine en vue d’instituer un procès aux Assises contre les principaux protagonistes de la filière Gro Derek. Ainsi, le chauffeur de taxi Ashish Dayal, appréhendé par l’ADSU le 12 juillet 2O12 avec sept kilos de drogue dans un bungalow à Pereybère, bénéficiera de l’immunité pénale et aura le statut de Star Witness pendant le déroulement du procès aux Assises. Cette décision devait être communiquée formellement aux conseils légaux du suspect, en l’occurrence Mes Samad Goolamaully et Hervé Lassémillante. L’ADSU compte également sur le témoignage de deux autres témoins-surprise, dont l’identité n’a pas été révélée publiquement jusqu’ici en vue de soutenir les accusations formelles de trafic de drogue contre Dereck Rudoplhe Jean-Jacques alias Gro Derek.
Les recoupements d’informations recueillies auprès des sources concordantes indiquent qu’après analyses des éléments aussi bien que de la Documentary Evidence versés dans le dossier à charge par les limiers de l’ADSU de Plaine-Verte, l’Office of the DPP a atteint le stade des derniers détails des charges à être retenues contre chacun des suspects, dont la majorité est encore en détention provisoire. Les procédures pour loger le procès aux Assises devront être complétées vers la fin de cette semaine.
Selon le calendrier prévu, avec l’étape franchie en cette fin de semaine, l’affaire devra être appelée Pro Forma devant le juge assigné pour les procès aux Assises, très probablement le juge Benjamin Joseph, au cours du mois d’octobre. Lors de cette séance, les accusés prendront connaissance des charges formelles retenues contre eux, alors que le procès devra être pris sur le fond dès la première session de cette instance de la Cour suprême l’année prochaine. D’ailleurs, à la mi-septembre, l’Asset Recovery Office du DPP a obtenu des Restraining Orders émis par la Cour suprême contre les 12 kilos d’héroïne de Rs 180 millions et également contre l’embarcation Angel Rapid du suspect Bruno Casimir.
Le principal témoin de la poursuite devra être Ashish Dayal, dont les révélations pendant l’enquête de l’ADSU ont mené au démantèlement de cet important réseau de drogue et ont débouché sur toute la série d’arrestations, les unes plus spectaculaires que les autres comme celles de l’imam Moussa Beeharry, opérant en tant qu’officiant religieux à la Prison centrale de Beau-Bassin ou encore l’homme d’affaires Sujeet Balkissur, gérant une flotte de grosses cylindrées.
Le chauffeur de taxi marron est traité depuis plusieurs mois déjà en tant que Star Witness et avec le procès logé aux Assises prochainement, aucune charge ne sera logée contre lui. Un autre suspect, Hayeshan Maurdarbacus, steward de la Mauritius Shipping Corporation et à bord du Mauritius Trochetia, est en ballottage favorable pour une immunité contre tout procès. Les consultations au sujet de son statut devront être bouclées ces jours-ci à l’Office of the Director of Public Prosecutions.
Le témoignage du steward Maudarbacus porte sur le système retenu par les trafiquants à l’importation de la drogue de Madagascar en vue de déjouer le contrôle mis en place par l’ADSU. Ce suspect avait pour mission de récupérer les colis d’héroïne des fournisseurs à Madagascar avant de les jeter à la mer au large de la côte ouest peu avant l’accostage du Mauritius Pride à quai.
Le principal test de l’ADSU dans cette enquête est de pouvoir produire devant les Assises de la Corroborative Evidence pour soutenir la version des faits d’Ashish Dayal et pour établir la connexion de la drogue avec le principal accusé Gro Derek. À cet effet, les résultats des tests ADN effectués sur les prélèvements dans le bungalow de Pereybère sont présentés comme étant concluants.
D’autre part, les limiers de l’ADSU sont également en présence des versions de faits de deux autres témoins-surprise pour relier le suspect Gro Derek à ce trafic de drogue. L’identité de ces deux témoins, jalousement gardée par les autorités pour des raisons de sécurité, avait été confirmée lors des tests ADN et leurs témoignages aux Assises sont qualifiés de déterminants.
Les suspects, qui seront concernés par le Main Case de trafic de drogue d’une valeur de Rs 180 millions sont Gro Derek, Bruno Casimir, le propriétaire de l’embarcation Rapid Angel, l’imam Moussa Beeharry, Jimmy Marthe, alias Colosso, et Jimmy Alexis, alias Rodriguais.
Pour ce qui est des autres prévenus, soit Sujeet Balkissur, le dénommé Ronnie et un proche de Gro Derek, une accusation de complicité pourrait être logée contre eux avec un procès séparé devant la Cour intermédiaire. La confirmation de ce développement devra être obtenue vers la fin de la semaine.