Les pèlerins du nord du pays, notamment de Goodlands, de Bon-Accueil et de Triolet qui ont convergé vers le lac sacré mardi et mercredi, sont déjà de retour alors que ceux des Plaines-Wilhems et de Port-Louis convergeront vers le lac sacré ce vendredi. On a noté un embouteillage monstre jeudi à la jonction La Marie–La Brasserie avec le défilé des milliers des dévots portant des “kanwars” les uns les plus imposants que les autres sur la route menant vers le lac sacré.

Durant le week-end où une foule impressionnante est attendue à Ganga Talao, la police a pris toutes les dispositions afin de canaliser le trafic. Une fois de retour chez eux, les dévots débuteront la préparation de la Grande Nuit de Shiva qui se déroulera durant toute la soirée de lundi et durera jusqu’à l’aube, mardi, où de l’eau ramenée de Grand-Bassin sera déversée sur le “shivlingam” (symbole de Shiva) en signe de reconnaissance, selon les textes sacrés de l’hindouïsme, à celui qui avait avalé du poison pour sauver l’humanité.

Au cours de leur pèlerinage à Grand-Bassin, les pèlerins ont l’occasion de se ressourcer auprès du divin pour sauvegarder les principes de la vie. Ceux portant des “kanwars” sillonnent les routes sur des dizaines de kilomètres en direction du lac sacré, parfois sous une pluie battante qui n’affecte en rien leur foi inébranlable en Shiva. Plusieurs services ont été mobilisés pour assurer leur sécurité et les volontaires sont aussi à pied d’œuvre dans plusieurs endroits de l’île pour accueillir les pèlerins durant leur longue marche.

Le niveau d’eau ayant considérablement monté dans le lac après les grosses pluies et pour empêcher que les gens ne s’y aventurent à l’intérieur des barrières de sécurité, des bornes ont été placées sur les berges. Les effectifs de la National Coast Guard sont équipés pour parer à toute éventualité.