À l’heure où Maurice se positionne en tant que cyber-île, force est de constater que la sécurité informatique est devenue un problème de taille pour les entreprises et les individuels. Alexa, le site de statistiques référence géré par Amazon, a listé les sites les plus visités par les Mauriciens. En tête de liste: Facebook, Youtube et Google. Cependant, à la dixième place se trouve ask.com, un site relativement méconnu des Mauriciens.
À titre de comparaison, le site d’Orange arrive en 16e position, et Ebay se classe onzième. Le trafic énorme vers ask.com depuis Maurice est un indicateur que plusieurs ordinateurs chez nous ont des soucis au niveau de la sécurité. Ask.com est accessible à travers l’outil ask toolbar, un logiciel qui s’incruste dans les navigateurs web tels que Internet Explorer, Firefox, ou Chrome souvent de manière indésirable. Il peut infiltrer votre ordinateur à travers un lien sur un site web, ou en installant certains logiciels. Ask.com est un moteur de recherche dont les résultats sont moins performants que ceux de Google ou Yahoo! Cependant, à travers ask toolbar, Ask.com devient le moteur de recherche par défaut, et remplace Google, Yahoo! ou Bing. Les utilisateurs ne s’en rendent souvent pas compte. D’ailleurs, plusieurs logiciels antivirus considèrent ask toolbar comme un “malware” ou un virus.
Les ordinateurs infectés par ask toolbar sont souvent très lents. De plus, le trafic généré par ses ordinateurs gèrent souvent du trafic additionnel sur le réseau internet. À l’heure où des compagnies téléphoniques sont en train d’étendre le réseau par le biais de la fibre optique, Maurice se retrouve avec plusieurs ordinateurs infectés. Ces ordinateurs posent problème car une fois exposés au réseau internet grandissant, le malware fonctionne à pleine vitesse. Cela explique la 10e place de “ask.com”.
Ask.com ne serait-il que la partie émergée de l’iceberg? Les ordinateurs infectés par “ask toolbar” subissent très probablement les contre-coups d’autres virus. Les utilisateurs les plus à risques sont ceux qui mettent à contribution leurs ordinateurs pour des transactions bancaires. Il ne faut pas non plus exclure les utilisateurs qui conservent des données importantes, voire sensibles, sur leurs postes de travail.
L’organisme qui gère la sécurité informatique à Maurice est la CERT-MU. Elle ne fait aucune mention sur son site du problème d’ask toolbar qui a infecté plusieurs ordinateurs sur notre territoire. Le problème d’ask toolbar n’a pas non plus été abordé lors de la “Computer Security Day” organisée par CERT-MU en 2014, ce qui est fort dommage vu l’ampleur du problème à Maurice.