À l’initiative de la Fédération des Travailleurs Unis (FTU), plusieurs personnes ont participé ce vendredi 12 janvier à une marche de protestation dans les rues de Port-Louis. Marche, qui a démarré à 11h30 du Champs de Mars, en passant devant l’Assemblée Nationale avant de s’arrêter au Jardin de la Compagnie , avec pour objectif, la dénonciation des licenciements abusifs de travailleurs et les mauvaises conditions d’emploi prévalant dans le secteur privé.

Atma Shanto, président de la FTU espère, à travers cette marche alerter davantage l’opinion publique sur la situation qui prévaut au sein de certains établissements du secteur privé.

Pour rappel, fin décembre, 450 travailleurs de Texto LTD – mis sous administration judiciaire – avaient reçu leur feuille de route sans aucune garantie quant à une compensation pour leurs années de service. Et 13 ex-ouvriers bangladais de cette usine se retrouvent dans une situation de détresse dans l’attente d’un billet d’avion pour rentrer chez eux. Des situations inacceptables que les syndicalistes déplorent.