Celui qui était le doyen du Medical Council (MC) a perdu son siège à la suite d’un jugement de la Cour suprême tombé le 6 septembre en faveur de cette institution. Le Dr Aziz Foondun, qui représentait ses confrères du privé au board du MC, avait fait une demande d’injonction contre la décision prise par cet organisme en juillet dernier de le révoquer en raison de son emploi dans le service public sur une base contractuelle . « Je respecte la décision de la cour mais je me considère toujours comme un médecin du privé », soutient le Dr Foondun.