Le leader du MMM, Paul Bérenger, qui a été entendu par le Central CID pendant au moins une heure cet après-midi sur la campagne d’affiches « Randé Mam » contre les Jugnauth dans le scandale du siècle, MedPoint, s’est amusé en ridiculisant la police. En effet, l’accusation portée dans cette affaite d’affiches est « false news ». Le fils de l’imprimeur, Rudy Poinen, avait été appréhendé dans la matinée. Par contre, il devait dénoncer la campagne de frayeur et d’intimidation avec l’arrestation du fils de l’imprimeur des affiches.
« Pour Central CID de Jangi, l’affis-là li ène false news. Kumadir zamé fine énan scandale du siècle ! Zamé fine énan MedPoint ! Zamé fine énan Rs 144,7 millions ! Zamé fine énan kondamnasyon ! C’est le comble du ridicule. Sa aussi false News kan ine mette coupable !», a déclaré en substance le leader de l’opposition après son passage dans les locaux du Central CID. Il n’a pas manqué de faire état de sa déception par rapport au nouveau commissaire de police, Mario Nobin.
« Mais la campagne de frayeur et d’intimidation des autorités ne passera pas. Seye fer dimuoune per, sa pa pou passé. Tou sa la pou rande compte », a déclaré Paul Bérenger en promettant d’autres commentaires sur MedPoint lors d’un point de presse demain. Il a fait comprendre que la campagne « Randé Mam » se poursuivra de plus belle.