Elle incarne la simplicité et la modestie à l’état pur, alors que dans les sentiers et sur la route, c’est une athlète hors pair, un peu à l’image de la regrettée Maryse Justin. Le 2 août dernier, la Rodriguaise de 41 ans, Antoinette Milazar, a frappé un grand coup à St Paul, à La Réunion, lors du semi-marathon, en offrant à toute l’île Maurice, sa toute première médaille d’or aux 9es Jeux des Iles de l’océan Indien. Un 21 km mémorable et qui restera à jamais gravé dans les mémoires. Car après avoir suivi dans son sillage  la Malgache Razafindravelo, Antoinette Milazar a attendu les derniers 400m pour lancer son attaque et remporter cette course dans le temps de 1h 25.19 devant la Malgache (1h25.35) et la Réunionnaise Atia (1h31.18). Une victoire amplement méritée pour celle qui est employée comme domestique à l’hôpital Queen Elizabeth II de Crève-Coeur à Rodrigues. Une victoire qu’elle avait aussi associé au soutien de son époux, Johnson, et à ses enfants, Mégane (13 ans) et Jeff (15 ans), étudiants en Form II au Rodrigues College et en Form IV au collège de Grande-Montagne respectivement. 2015 ne s’est cependant pas résumée qu’au semi-marathon pour Antoinette Milazar, puisqu’elle s’est offert un quatrième titre lors du trail de Rodrigues, en novembre dernier. Elle s’est facilement imposée devant la Française Maud Gobert (6h02), vainqueur de l’édition 2014, après avoir réalisé le bout en bout dans le temps de 5h34. En 2014, elle n’avait pas participé à la course. Bravo à cette athlète exemplaire qui, il faut le souligner, avait remporté la première édition de ce trail de Rodrigues en 2010, avant de s’imposer par deux fois, notamment en 2012 et en 2013. Chapeau madame.