Le 6 mars dernier, agissant sur la base de ses Regulations, la Local Government Service Commission (LGSC), l’organisme chargé du recrutement, du licenciement et des tâches disciplinaires dans les collectivités locales (municipalités et conseils de district) a procédé au renvoi d’un employé du services des voiries de la municipalité de Quatre-Bornes.
La LGSC, présidée par Mme Leela Devi Alleear, une ancienne maire MMM de Curepipe passée dans le camp travailliste depuis 2005, a agi à la demande de l’Acting Chief Executive de la municipalité, R. Manna, et a retenu contre Jean-Pierre Mootoussamy, un Refuse Collector (Roster), le fait qu’il avait été condamné par la Cour de district de Rose-Hill, le 1er avril 2011, sous deux charges de délits criminels. Soit, d’avoir molesté un policier dans l’exercice de ses fonctions causant effusion de sang, de même qu’un fonctionnaire de la municipalité. La Local Government Service Commission a également évoqué le fait que l’employé n’avait pas respecté un Protection order émis contre lui en faveur de son épouse…
Selon Jean-Pierre Moutoussamy, l’incident concernant le policier et le fonctionnaire municipal avait pour origine que ces derniers voulaient expulser son épouse, qui tenait un petit commerce de rue auprès du marché de Quatre Bornes. Une bousculade avait suivi et il devait y avoir des échanges de coups. Mais toujours est-il qu’il avait fini par plaider coupable devant le magistrat et avait écopé de 60 heures de services communautaires et d’une amende de Rs 300. En invoquant les pouvoirs que lui confèrent les Sections 4 (1) (b) de la LGSC Act de 1975, et les règlements 36 de la LGSC de 1984, la commission a décidé de licencier sur le champ l’employé municipal, mais deux ans plus tard…