Des rafales de 100 km/h attendues ce mercredi dans l’archipel

La dépression tropicale évoluant à l’est-nord-est s’approche toujours d’Agalega. A 16h00 ce mardi, elle se trouvait a environ 350km d’Agalega. Durant les dernieres heures elle s’est ralentie et, à présent, elle se déplace dans une direction Ouest-Sud-Ouest à environ 14 km/h. Des rafales de plus de 100 km/h sont prévues dans l’archipel et la tempête passera à son point le plus rapproché ce mercredi.

« Selon nos observations, la dépression tropicale évolue dans un environnement propice. Elle s’est intensifiée en passant d’une perturbation tropicale en une dépression tropicale. Toutefois, nous ne pouvons pas dire davantage mais nous suivons son évolution », a expliqué un prévisionniste de la station météorologique de Vacoas.

Suivant le déplacement de la dépression tropicale vers l’ouest-sud-ouest, elle pourrait devenir une tempête tropicale lorsqu’elle sera dans le voisinage de l’île demain matin

Sur cette trajectoire, la dépression tropicale représente une menace directe pour l’île.

Vu son évolution, des pluies passagères sont prévues dans l’archipel tandis que le ciel sera nuageux. Des averses sont attendues dans cette nuit et elles seront plus fortes le lendemain, accompagnées d’orages.

Des rafales de plus de 100 km/h sont aussi prévues. La mer sera très forte ce mercredi et il est conseillé au public de ne pas s’y aventurer. Selon le bulletin de la météo de cette après-midi, à Maurice, des développements nuageux sont prévus à cause d’un courant d’air léger, chaud et plutôt instable qui circule sur la région.

« Ces pluies vont se propager sur toute l’île et nous attendons plus de pluies dans le secteur sud », a indiqué le prévisionniste. Par ailleurs, le vent se renforcera demain et un beau temps est attendu.

De plus, quelque 75 habitants de l’île du Sud, à Agaléga, ont été évacués vers l’île du Nord aujourd’hui. La raison : la tempête tropicale se rapproche dangereusement de l’archipel, menaçant de causer d’importants dégâts.

Selon les informations recueillies, les habitants ont été placés dans un centre dans le village 25.