Le septième train est arrivé à Port-Louis hier

Alors que la date du 1er novembre avait été annoncée pour la mise en opération des trains de Metro Express, elle a été repoussée à cause des élections générales. La direction de Metro Express avancent que les trains seront en opération à partir de décembre. Le certificat des assesseurs étrangers est toujours attendu.

Cette annonce a été faite par le CEO de Metro Express, Das Mootanah, hier après-midi lors de la signature d’un protocole d’accord entre Metro Express Limited et l’université de Maurice à Réduit. Les “trial runs” se poursuivent avec les passagers jusqu’à ce que les opérations débutent en décembre. Alors que plusieurs interrogations sont soulevées au niveau de ce certificat si essentiel pour démarrer les opérations, il avance que cinq niveaux d’assurances sont respectés.

Il a tenu à rappeler ces niveaux d’assurances sont apportés par les différents acteurs, notamment Larsen & Toubro qui effectue des essais, RITES qui supervise la qualité du projet, Singapore Corporation Entreprise qui vérifie le côté intégration et Singapore Mass Rapid Transit qui assure la formation du personnel. « Nous sommes presque fin prêts pour les opérations », dit-il. Les assesseurs étrangers sont en attente d’autres documents avant de livrer le certificat pour la phase une et la phase deux.

Par ailleurs, les phases 2A et 2B du projet Metro Express ont déjà été lancées depuis quelque temps à Quatre-Bornes et à Curepipe. Des travaux de fouille se tiennent en ce moment à Victoria Avenue à Quatre-Bornes. Ces travaux devront prendre fin avant 2021.

Des travaux à Saint-Jean aussi sont en cours. Après une petite pause des travaux à Curepipe, ils ont repris et des réunions régulières se tiendront. Selon le CEO, un Masterplan sera conçu pour la ville de Curepipe s’agissant des développements qui pourront se faire. Un parking a été déjà construit pour délocaliser les autobus prochainement. Pour les deux phases, les travaux devront bientôt s’accélérer. Étant donné la complexité des travaux, il avance que le plan est déjà établi et que les travaux seront réalisés par étapes et que les précautions nécessaires seront prises.

Sur les 18 trains de Metro Express qui devront assurer le service de Curepipe à Port-Louis, le septième est arrivé à Port-Louis hier matin. Le débarquements’est déroulé comme prévu. Le train, comme les précédents, sera acheminé au dépôt de Richelieu pour son attelage pour ensuite débuter les essais statiques qui consistent à vérifier, par exemple, la climatisation, la fermeture et l’ouverture des portes. Après les essais statiques, les tests dynamiques débuteront au cours desquels le train commencera à rouler sur les rails. Selon Das Mootanah, le pays comptera 18 trains et tous seront en opération l’année prochaine.
La signature de ce protocole d’accord entre MEL et l’université de Maurice est une première pour la compagnie.

Le vice-chancellor de l’UoM, Dhanjay Jhurry, estime que des professionnels qualifiés seront nécessaires pour le projet. Concédant que le Transport Engineering n’est pas un programme sur lequel se penche l’institution tertiaire, l’UoM s’orientera vers cette voie.