De nouveaux développements sont intervenus dans l’enquête sur le meurtre de Panjalee Tetapoulay, aussi connue sous le nom d’Athé, âgée de 71 ans et habitant Chapelle Lane, L’Escalier, le lundi 18. Une semaine d’enquête menée sur le terrain par des limiers de la CID de la Southern Division, travaillant en étroite collaboration avec leurs collègues de la Major Crime Investigation Team (MCIT), a débouché sur l’arrestation d’un nouveau suspect. Marday Armoogum, âgé de 28 ans, mécanicien de motos, et un des voisins de la famille de la victime, a été interpellé. Lors de son interrogatoire, il serait passé aux aveux. Il a comparu devant le tribunal de Mahébourg ce matin où il a été inculpé provisoirement de meurtre.
Avec l’arrestation de la bru de la victime, Ranjendri Tetapoulay, 35 ans, au lendemain du meurtre, les enquêteurs de la police ont continué à approfondir des pistes vu que cette dernière maintenait son innocence dans l’agression sauvage de sa belle-mère. Les informations recueillies sur le terrain ont mené vers un des voisins. Des habitués du commerce familial géré par la victime ont été longuement entendus au sujet des mouvements suspects dans les parages at the material time de l’agression mortelle.
Sur la base de ces témoignages et de recoupements d’informations, les enquêteurs de la CID de la Southern Division et de la MCIT devaient prendre la décision en début de semaine d’interroger le dénommé Marday Armoogum. Coincé par les nombreuses questions au sujet de son emploi du temps en ce lundi après-midi, le suspect devait finalement craquer et passer aux aveux quant à son forfait.
Des indications recueillies de sources concordantes révèlent que Marday Armoogum a expliqué à la police comment il s’en est pris à la septuagénaire qui n’a pu se défendre. Voyant la boutique fermée, il s’est dirigé vers la maison jouxtant le commerce car il avait un urgent besoin d’une carte prépayée.
Mais face au refus de la victime pour cause de rupture de stock, Marday Armoogum s’est laissé tenter par l’appât du gain. Il avait eu vent que la victime avait touché sa pension les jours précédents. Il l’a forcée à révéler l’endroit où elle cachait ses bijoux et son argent avant de l’assommer. Il s’est emparé d’une somme  de Rs 3 000, d’une bague et d’une chaîne en or soigneusement gardées dans une armoire.
Avec ce nouveau développement, la police tentera de retrouver les bijoux volés sur la base des indications fournies par Marday Armoogum. Une reconstitution des faits devrait se dérouler incessamment une fois les derniers détails de l’interrogatoire bouclés. Il a été traduit en Cour de District de Grand-Port sous une charge de murder en cours de matinée.
D’autre part, la bru de la victime, Ranjendri Tetapoulay, 35 ans, jusqu’ici considérée comme la principale suspecte, est toujours maintenue en cellule policière. Elle a comparu à nouveau ce matin au tribunal de Mahébourg. Elle a été par la suite remanded to police cell, le temps que l’enquête soit bouclée. D’autre part, les analyses d’ADN des cheveux, retrouvés dans les mains de Panjalee Tetapoulay, sont toujours attendues. Les résultats de ces analyses sont considérés comme étant déterminants pour le sort de la bru et aussi pour la suite de l’enquête policière.
La victime martyrisée a succombé à des « traumatic subarachnoid hemorrhage and laceration of mesentery ».